Politique: trois visages d'un premier jour de juillet.


Olivier Ferrand
Président-fondateur du Think Tank Terra Nova et tout juste élu député socialiste, il est décédé samedi d'un arrêt cardiaque après un jogging. La classe politique lui a rendu hommage. On pouvait être en désaccord avec l'homme mais lui reconnaître une immense qualité: il a aidé à ranimer le débat politique.

Olivier a aussi largement contribué à la victoire de 2012. Terra Nova a été un instrument clé pour reconstruire un argumentaire et une vision politiques au parti socialiste.


François Fillon
«Mon devoir est de rassembler toutes les familles de la droite et du centre. Je suis candidat à la présidence de l’UMP!». Il a déclaré sur Twitter sa candidature à la présidence de l'UMP.  
On croyait que l'UMP devait d'abord réfléchir à ses valeurs.

Alain Juppé, vendredi, s'est agacé de ses gesticulations d'ambition. Ses proches le pressent d'être candidat à son tour pour mieux calmer les rivalités internes.

François Hollande
Il savoure l'accord européen. Il y a un mois, le tout-Paris médiatique se gaussait de l'impossibilité d'un quelconque accord sur la croissance, compte tenu de l'hostilité d'Angela Merkel.

Vendredi soir, cette dernière a pu faire adopter le pacte budgétaire par le Parlement allemand. Elle a eu le soutien du SPD et des Verts grâce à l'engagement de la chancelière au pacte de croissance pour l'Europe conclu voici 10 jours avec François Hollande et Mario Monti. Pendant la campagne, nous l'avions dit et répété: Merkel devait céder au moins un peu puisqu'elle n'avait pas la majorité nécessaire à son propre parlement.

En France, François Hollande a annoncé qu'il ferait de même d'ici quelques semaines: « Dans la campagne présidentielle, j'avais annoncé que je voulais renégocier ce qui avait été décidé (...) Ce sommet a permis d'aboutir à cette renégociation ». Effectivement, le nouveau pacte inclut une relance de 120 milliards d'euros, un relèvement de la taxe sur les transactions financières, des « project bonds », la recapitalisation des banques nécessiteuses directement par le MES, et un renforcement de la supervision bancaire.

4 commentaires:

  1. on attend les réactions outragées des ténors de l'UMP
    trolls s'abstenir

    RépondreSupprimer
  2. Les project bonds conduiront à mieux répartir les ressources de la Communauté européenne et à encourager l'investissement. Tat mieux ! Mais ce concept, qui vient d'une réflexion menée par le Commission européenne, va avoir comme contrepartie des politiques d'austérité et ne traite pas la question centrale de l'endettement des pays européens en grande partie dû au mode de financement des Etats auprès des banques privées. Il paraît évident que la réponse à la crise européenne ne pourra se limiter à une "relance de a croissance".

    RépondreSupprimer
  3. Ferran le seul qui faisait semblant de réfléchir au PS. Paix à son âme.

    La fumisterie européenne ou le bouffon est présenté victorieux par les manipulateurs d'opinion.

    Les morts qui s'accumulent depuis Taubira. Quid de l'identité du tueur de Lille caché par "la presse" ?

    Ca va mal finir.

    RépondreSupprimer
  4. Un bon repas
    une sieste au soleil
    un post de Mistral

    cherchez l'intrus.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.