#Sarkobilan: La charte de déontologie que Sarkozy n'a pas voulu imposer

Christian Blanc, éphémère ministre de Nicolas Sarkozy
Le symbole était fort, plus fort que la réalité de la mesure. Pour leur premier conseil à l'Elysée avec le président Hollande, les ministres du gouvernement Ayrault se sont vus remettre une charte de déontologie.

En 2007, Nicolas Sarkozy n'avait nullement imposé la chose. Tout juste s'était-il limité, pour quelques mois, à 15 ministres (dont le premier) et 4 secrétaires d'Etat. Assez rapidement, le nombre de nominations ministérielles avait grossi, pour atteindre le même nombre qu'aujourd'hui, soit 34.Et en 2010, sous la pression de l'affaire Woerth, il avait obligé ses ministres à une déclaration d'intérêt.

Pour François Hollande, une promesse fut tenue, et dès ce premier jour. Le conseil des ministres fut l'occasion d'acter la réduction de 30% des émoluments des ministres dès leur prise de fonction. Europe1 se livra à un rapide calcul, le gouvernement Ayrault 1 coûtait encore 70.000 euros mensuels de plus que le gouvernement Fillon 1. Mais ce dernier dut grossir régulièrement, pour atteindre 34 ministres et 160.000 euros mensuels de plus... Quelle polémique ininéressante ... et boomerang !

Mais ce n'était pas tout. Une charte plus complète, et à surveiller au fil des mois, a été donnée aux nouveaux ministres. La liste était déjà longue. Et elle prouvait, en creux, combien était mauvaise la gestion précédente.

1. Déplacements en train autant que possible (i.e. pour les déplacements d'une durée inférieure à trois heures)
2. Strict respect du code de la route
3. Respect de la solidarité gouvernementale: « L'expression, directe ou indirecte, de désaccords ne peut qu'affaiblir le gouvernement et susciter le scepticisme des citoyens à l'égard de la crédibilité de l'action politique »,
4. « Consultation du public en utilisant les possibilités offertes par l'Internet» (« Les projets de texte remis au président de la République et au premier ministre font apparaître les consultations menées, leur résultat et la façon dont elles ont conduit à amender le projet»)
5. Signature d'une déclaration d'intérêt (mise en pratique par le dernier gouvernement Fillon, suite à l'affaire Bettencourt/Woerth en 2010); la consigne prévoit que les ministres confient « la gestion de leur patrimoine mobilier à un intermédiaire agréé, sur la base d'un mandat garantissant qu'ils ne pourront intervenir directement dans cette gestion » et qu'ils « s'abstiennent de donner suite à toute invitation pour un séjour privé qui émanerait d'un gouvernement étranger ou de personnes physiques ou morales dont l'activité est en relation avec leur département ministériel». Les scandales Alliot-Marie, Fillon et Guaino, qui marquèrent l'avant printemps arabe sont encore dans toutes les mémoires.
6. Remise des cadeaux « au service des domaines, soit immédiatement, soit à l'issue de leurs fonctions, les cadeaux d'une valeur supérieure à 150 euros »;
7. Renonciation à « toute participation à un organisme, même à but non lucratif, dont l'activité intéresse leur ministère » et à « toute intervention concernant la situation d'un membre de leur famille ou d'un proche ». On se souvient de l'affaire de l'EPAD. 
8. Non-cumul des mandats: la charte est claire, et certains ministres devront renoncer à leur fonction locale, car elle interdit les « mandats exécutifs locaux qu'ils peuvent détenir »: « seules les dépenses directement liées à l'exercice des fonctions sont prises en charge par l'Etat ».
9. Valorisation des logement de fonction comme avantage en nature (pour le fisc):

Avec cette charte,

 Christian Blanc n'aurait pu se payer ces dizaines de milliers d'euros de cigares;

Michèle Alliot-Marie aurait du renoncer à ses vacances privées payées par un dignitaire tunisien au déclenchement du printemps arabe.

La trentaine de ministres des gouvernements Fillon, excepté le tout premier, nous auraient coûté 1,7 millions d'euros de moins par an;

Nicolas Sarkozy aurait du rendre les 100.000 euros de cadeaux reçus qu'il a déclaré avoir reçu pendant son mandat.

Nicolas et Carla Sarkozy n'auraient jamais pu se faire inviter par un milliardaire mexicain suspecté d'accointance avec les narcotrafiquants;

Eric Woerth n'aurait pu laisser son épouse se faire embaucher chez Liliane Bettencourt après sa nomination comme ministre.

Alain Joyandet, ministre de la Coopération, n'aurait jamais pu conserver son entreprise de bois précieux importé des Etats africains;

Bernard Kouchner n'aurait jamais pu être ministre.

François Fillon n'aurait jamais pu utiliser un Falcon de la République pour rentrer régulièrement le weekend dans la Sarthe (27.000 euros le voyage).





(*) Pour information aux trolls sarkozystes, Delphine Batho a résilié le bail de son logement.

28 commentaires:

  1. le changement c'est maintenant
    et ceux qui n'y croient pas pauvent aller se rhabiller

    RépondreSupprimer
  2. Le changement en politique concernant d'abord les apparences plutôt que les vieux réflexes et les mauvaises habitudes. Donc plus proche de la cosmétique que du grand chambardement.
    On attend et on observe.
    Pour Delphine Batho, c'est pitoyable, elle ne confirme pas la résiliation, tout au plus décide t'elle d'annoncer le 9 mai de prendre des mesures. Elle n'avait pas compris qu'occuper logement à loyer minoré en étant élue de la République pouvait poser problème ?
    Si les jeunes hommes et femmes politiques en sont encore là, le changement n'est pas vraiment pour demain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Brucolaque, suis très contente d'avoir trouvé ce lien:
      https://twitter.com/#!/delphinebatho/status/203229467714392064

      Supprimer
    2. En effet j'ai appris que Delphine Batho avait finalement résilié son bail. Mieux vaut tard que jamais.

      Supprimer
  3. Oui, ça fait du bien de le dire, Juan!
    ça fait du bien de le lire!

    RépondreSupprimer
  4. il commençait à me manquer
    je le croyais à l'agonie
    ouf , nous voici rassurés sur sa santé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. surtout, ne pas lui répondre ;-)

      Supprimer
    2. @Juan
      Ben... C'est surtout qu'il s'est fait jeter comme le malfaisant raciste qu'il est de chez rva.
      Alors maintenant il vient poser sa crotte brune ici. C'est pô plus compliqué.

      Supprimer
    3. Salut Juan, Merci pour tes articles, qui font la synthèse des faits marquants de la politique française au quotidien et les mettent en perspective. Nous allons dans la bonne direction et ce ne sont pas les cris de la ménagerie de NS, volatiles et caniches orphelins, qui nous donneront le bourdon. Qu'ils s'amusent, qu'ils profitent ... Après le succès du premier opus : "la sortie, c'est par là" sorti le 6 mai dernier, qui nous a beaucoup amusé(e)s, bientôt, le second dans toutes les salles : "le voyage sans retour". Amis de NS, préparez vos valises et vos mouchoirs !

      Supprimer
  5. "ne pas répondre à mistral"
    oui, mais surtout l'empêcher d'envoyer ses pets de coucou sur ce blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le toutou Mistral, il aboie, essaie de nous mordre les mollets, mais il a bien du mal. De plus, pourquoi voudrions-nous, nous qui nous revendiquons notre tolérance, notre goût de la liberté d'opinion, faire taire ce caniche orphelin de son maître ? Certes, le bruit de fond de ses aboiements nous importune parfois, mais nous n'exercerons pas la censure et n'utiliserons pas les vils procédés des amis de ce pauvre toutou égaré. Il ne nous empêchera pas d'agir, ni de faire grandir nos idées auprès de toutes et tous malgré ses slogans insultants, ces jugements de valeur ridicules. Nous sommes plus forts qu'eux, par la force que donne la foi en l'Homme.

      Supprimer
    2. Il faut laisser à Mistral le temps de s'adapter à sa nouvelle identité :
      "Le mistral perdant"

      Supprimer
  6. Il est addict !
    masturbateur frénétique ! et droitier... avec la gauche ça le perturbe...

    RépondreSupprimer
  7. j'écris vraiment n'importe quoi !!!

    Mistral, ne m'en voulez pas : c'est mon côté FN qui veut faire surface ?

    http://bonspointsetmauvaispointsduboldair.blogspot.fr/2012/05/premieres-decisions.html

    RépondreSupprimer
  8. Réponses
    1. vous suivez, vous !!!!


      grattons...
      http://www.jegoun.net/2012/05/cest-quoi-cette-histoire-de-villa.html

      qui a perdu sa mise ???
      Juan va nous dire ça !

      Supprimer
  9. sarko ? sarko ?
    c'est pas le p'tit mec à talonettes qui est parti se planqur au maroc pour fuir la justice de son pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est lui. Planqué dans un riad offert par des emirs saoudiens et qataris durant son quinquennat. Mistral est orphelin, mais son "père" ne sait même pas qu'il existe..
      Il reviendra jamais, mistral, fais ton deuil!
      Quant à sarko, il doit regarder hollande et obama à la télé: la déprime arrive..
      Hollande le sage et obama le cool qui ont d'ailleurs l'air de bien s'entendre pour un premier rencard.
      En trois jours, la patte hollande.

      Supprimer
    2. « En trois jours, la patte hollande »
      Ouaip, très impressionnant. Il cartonne !

      Supprimer
  10. Mme Joissains, maire UMP d'Aix en Provence, a pété un câble, c’est sûr, mais au moins elle a eu le courage de dire ce qu’elle ressentait. Ce n’est pas le cas de la gauche aixoise, extrêment hypocrite, qui fait semblant de déplorer la montée de l’extrême droite à Aix alors qu’elle est parfaitement incapable d’y gagner une élection sans le FN. Lamentable. Tout autant que l’alliance nationale de facto entre la démagogie PS et les extrêmes de droite comme de gauche pour « se débarrasser » d’un président, pourtant le meilleur (ou le moins mauvais) qu’on ait eu depuis De Gaulle.

    Mais à quelque chose malheur est bon. Le retrait politique de Sarko devrait entrainer, de fait, la fin de l’antisarkosysme (quoique, y a des ayatollahs...). Enfin la fin de cette idéologie primaire, haineuse et imbécile qui a abaissé et enfumé le pays d’odeurs nauséabondes depuis 5 longues années! Une de ses manifestations, je m’en souviens très bien, un matin sur France Cul (béni) au lendemain de l’élection de 2007, une poignée de journaleux péroraient sur l’incompétence économique du nouveau président et de son gouvernement dont ils dénonçaient, déjà, « l’illégitimité formelle ». Exactement le même mot que Joissains, en plus pédant. Comme elle, les journaleux avaient pété un plomb, mais en 5 ans ils n’ont pas été fichus de rallumer la lumière...

    Bon, maintenant on a Hollande, fiat lux. Sauf si les antisarkos se reconvertissent en antihollandoux… Bisoux partoux. Octave.

    RépondreSupprimer
  11. "The fascists of the future will be called anti fascists"

    Winston Churchill

    RépondreSupprimer
  12. vraiment, vraiment, je me marre en lisant Mistral, son président qui a tant dénoncé les profiteurs et les assistés, ce président iconoclaste... qui va s'empocher ses 6000 + 12000 euros, avoir ses collaborateurs... bref, profiter du système comme n'importe quelle feignasse de fonctionnaire ou d'assisté...

    combien d'infirmier/ères peut-on payer avec ces émolument?

    ha oui, j'oubliais, c'est une goutte d'eau...

    RépondreSupprimer
  13. Il faut rester mobilisé encore 1 mois! Jusqu’aux élections législatives du 17 juin au moins, car l'UMP veut imposer une cohabitation revancharde et destructrice. Cette UMP est toujours sarkozyste, ne jamais l'oublier! Ils ont fait et soutenu la politique de Sarkozy, ils rêvent de faire tomber Hollande sans se préoccuper du cout social et économique pour la France, alors oui, il faut rester mobilisé!

    RépondreSupprimer
  14. Dans ce calcul des salaires, et pour comparer ce qui est comparable, il faudrait aussi prendre en compte la rémunération d'une pléthore de conseillers élyséens pour marquer à la culotte chaque ministre.

    RépondreSupprimer
  15. Fillon, Guéant, Guaino etc. L'UMP le parti des parachutés, le parti de la honte qui n'a aucun respect pour les élus de terrain et les électeurs.

    RépondreSupprimer
  16. QUELLE TRISTESSE!!!!! Vous devez être bien seul pour passer votre temps devant un écran à vomir sur une personne.La vie c'est dehors............ Sortez, Rendez quelqu'un d'heureux, un enfant dans un hôpital, un sourire à une personne âgée que vous croisez dans la rue. Attention à la déprime qui vous guette puisque nous entrons dans une ère de bonheur.

    RépondreSupprimer
  17. Tiens, un petit retour en arrière. Le classement de l'IPC, Indice de Perception de la Corruption.
    6 places de perdues au classement depuis l'arrivée de sarko à l'Elysée.

    Voilà qui devrait faire plaisir à ses admirateurs.
    Belle avancée pour celui qui semble être parti se cacher. Pour ça, il ne nous reste plus longtemps à attendre. Le 16 juin approche à grands pas et nous saurons bientôt les réponses qu'il pourrait apporter aux juges qui semblent patients et déterminés.

    RépondreSupprimer
  18. Sarkozy avait dit qu'il ne siégerait pas au conseil constitutionnel, qu'il arrêterait définitivement la politique. Il avait aussi juré qu’il n’était jamais allé au Bristol. Il ment tout le temps avec aplomb, ça, on le sait, mais il va falloir le surveiller étroitement, parce que s'il se fait offrir des cadeaux, comme ce voyage au Maroc, des vacances sur un yacht, des déplacements en jet privé, alors qu'il est au conseil constitutionnel, c'est très grave ! Il va devoir vivre avec les 6000€ qu’on lui donne et ne surtout pas fréquenter les milliardaires et autres lobbies puissants parce que c’est incompatible avec le devoir de réserve et la probité exigée des membres du conseil constitutionnel.
    On dit aussi qu’il reprendrait son métier d’avocat, mais là encore c’est incompatible avec le conseil constitutionnel, et l’affaire Monique Pelletier est là pour le rappeler. Le Conseil, présidé par Pierre Mazeaud, lui avait demandé de liquider ses affaires en cours et suspendre son activité pendant la durée de son mandat. Pourquoi ferait-on une exception avec Sarkozy ?

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (5) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (3) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (9) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (391) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (282) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (417) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (387) Julie Gayet (6) Juppé (36) justic (1) justice (433) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Macron (1) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (501) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (20) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1667) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2380) Sarkozy (3691) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (700) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (135) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (964)