Sarkozy: Quand le Président des Rentiers répond sur l'affaire Bettencourt

Il était 7h42, mardi 3 avril, quand il déboula sur le plateau de la Matinale de CANAL+. Nicolas Sarkozy allait partir ensuite pour la Réunion.

La première question de Caroline Roux fut la décision d'expulser 5 islamistes radicaux dont 3 imams et prise par le ministère de l'intérieur la veille. « Ces derniers étaient là depuis longtemps » s'étonna la journaliste. Sarkozy bafouilla une excuse. « Ces imams avaient prononcé des propos inacceptables ». En fait, ils étaient là depuis quelques temps déjà. Un peu plus tard dans la journée, l'Elysée publia le courrier du Monarque au président de l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) le remerciant d'avoir « écarté»  de des « extrémistes qui instrumentalisent l'Islam » de son 29ème Congrès qui se tient le 6 avril prochain. On se souvient que le ministre de l'intérieur Sarkozy était venu en 2003 à ce même congrès.

Caroline Roux demanda ensuite une réaction à l'expression de François Hollande qui confiait vouloir « taper » Nicolas Sarkozy. Le candidat sortant fit mine de rester calme. « J'avais pas eu le sentiment d'avoir été épargné. (...) Depuis 5 ans, si je n'étais pas là, il y aurait moins de critiques. » Avant de lâcher qu'à « la présidence de la République, il faut beaucoup de sang-froid.» Combien de fois avait-il perdu ses nerfs ? En janvier dernier, il éructa de mensonges contre la proposition de François Hollande sur le quotient familial. Il perdit aussi son sang-froid contre un journaliste qui lui demanda sa réaction à la perte du Triple A lors d'un déplacement en Espagne. Conservait-il ses nerfs quand il accusa François Hollande de manquer de courage lors de ses voeux ?

« Votre bilan, vous l'assumez ? » s'inquiéta Caroline Roux. « Chacun d'entre nous, nous avons un bilan. (...). Pendant 4 ans, je n'ai eu de cesse de protéger les Français.» Toujours le même argument. Plaider l'intention plutôt que défendre ses résultats ... Quelle astuce !
Il ressortit ses mensonges sur la progression du pouvoir d'achat (unique en Europe ? Non); la faible augmentation du chômage, la réforme des retraites, l'autonomie des universités. Il eut la défense mesquine: « les Français savent ce qui c'est passé pendant 5 ans.... Ecoutez... ça n'a aucun sens... Imaginez si Madame Royal avait été élue... ».

Il sembla ravi de la progression de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages. C'en était trop voyant: « La dynamique de campagne de M. Mélenchon fait écho à l'absence de dynamique de la campagne de M. Hollande.» Il voulait masquer que d'autres sondages, ou les mêmes, l'inquiétaient: le retard de Sarkozy se fige, l'écart au second tour se creuse. Tout ça pour ça... Le candidat sortant répéta quand même combien il était content des sondages de premier tour. « En 2012, je sens un besoin d'idées nouvelles. » Son programme n'était toujours pas public. Sa propre Directrice de la Communication, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait envoyé la veille un appel à contributions aux inscrits sur le site de LaFranceForte. Un comble! Manquaient-ils à ce point d'idées ?

Puis, Caroline Roux évoqua l'affaire Bettencourt. Sarkozy essuya une goutte de sueur sur sa tempe. Comme ça, directement, il masquait mal. Pourtant, la journaliste de CANAL+ n'avait pas posé cette question qui pouvait déclencher transpiration et malaise en direct à la télévision:
« Monsieur Sarkozy, avez-vous reçu de l'argent des Bettencourt pour financer votre campagne de 2007 ? »
A la question indirecte de Caroline Roux, Nicolas Sarkozy eut cette réponse indirecte: primo, il accusa la manoeuvre: « Comme toujours avant la présidentielle, il y a un certain nombre de boules puantes.» Secundo, il plaida le « pas vu pas pris » : « Sur les comptes de ma campagne de 2007, ils n'ont été contestés par personne. (...)  Personne n'y a trouvé à redire. Alors que les comptes de M. Balladur et de M. Chirac... » Tertio, il reconnut avoir rencontré André, époux de Liliane Bettencourt: « J'ai été 20 ans maire de Neuilly. André Bettencourt habitait Neuilly. Il était député de Neuilly. (...) Alors, on m'demande 'est-ce que vous avez pu rencontrer André Bettencourt ?' Ben, bien sûr. Où est le problème ? » Ces derniers jours, quelques preuves avaient été trouvées, enfin, d'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et André Bettencourt en février 2007, en pleine campagne présidentielle.

Avec sans doute un immense sens de l'humour, le site du candidat publia dans la journée les 8 propositions de Nicolas Sarkozy pour la justice, détaillées samedi dernier. Près de cinq ans après ses charges contre les récidivistes et sa loi des peines planchers, le Monarque voulait faire la pub d'un autre concept, celui du réitérant, ce « délinquant qui accumule des infractions qui ne sont pas forcément les mêmes » contre lequel il souhaite l'application des peines planchers. Il voulait aussi supprimer la prétendue « automaticité » des remises de peines, rendre possible la perpétuité pour les violeurs récidivistes, ou de réformer la justice des mineurs (comme depuis 2007). Plus cocasse encore, il y eut cette promesse incroyable, un aveu d'échec pour un président sortant: « garantir l'application des peines de prison » !

« On l'attend toujours votre projet ? » Sarkozy rappela qu'il préférait égrener ses annonces pour maintenir l'attention médiatique sur lui. « Je présenterai un plan global et cohérent jeudi prochain.» Jeudi prochain ? Dans 8 jours ? Caroline Roux s'inquiéta sur le chiffrage.  Mais où seront donc prélevés ces 75 milliards d'euros d'économies promises sans détail par le candidat sortant depuis quelques jours ? Sarkozy resta vague, évoquant la poursuite des réformes, comme celle de la carte hospitalière (sic!). Il refusa toute réforme en profondeur de l'assurance maladie. Mais il promet de limiter l'augmentation des dépenses d'assurance maladie à 2,5% par an.

Sur France Info, quelques minutes plus tard, sa porte-parole de gouvernement Valérie Pécresse avait été encore plus vague, évoquant la poursuite du non-remplacement d'un fonctionnaire à la retraite sur deux.

Hasard ou coïncidence, un fichu bilan de l'évolution de la fiscalité depuis 15 ans par l'Institut des politiques publiques était publié le jour même. On apprenait que depuis 2002 les 1% les plus riches avaient vu leur impôt réduit 6 fois plus que la moyenne des contribuables. Fantastique !

L'hebdomadaire Challenges résumait: « Sarkozy a favorisé les rentiers, Chirac les plus riches et Jospin les plus modestes. » Cet Institut, nouvellement créé, précisait: « Les gouvernements qui se sont succédés pendant les dix années qui ont suivi la période Jospin ont plutôt eu un effet inverse, en diminuant les prélèvements pour les plus hauts revenus, en particulier pendant le quinquennat de Jacques Chirac. Le dernier quinquennat, celui de Nicolas Sarkozy, a eu un effet contrasté, très favorable aux plus hauts patrimoines, alors que l’imposition des hauts revenus était augmentée dans le même temps.»



67 commentaires:

  1. "Plaider l'intention plutôt que défendre ses résultats "

    ==> autrement dit, encore un tour de passe-passe réthorique de tSarkomzy l'illusioniste du verbe qui détourne l'attention du pekin lambda pour mieux l'enfumer ! Ou comment compenser une absence objective de résultats au bilan par des tombereaux de prétendues intentions protectrices invérifiables !

    Mais le pire c'est que depuis qu'on le connaît l'UMPereur avec ses trucs de réthorique, et bien les journalistes le laissent tjrs se promener en liberté et en totale impunité dans le paf !

    RépondreSupprimer
  2. Comment peut-il dire de l'affaire bettencourt que c'est une boule puante alors que c'est un dossier judiciaire? finalement il parle directement aux juges, il essai de leur faire peur. solange

    RépondreSupprimer
  3. comme d'hab , la hyène se défile
    on ne la repère qu'à ses grognements et à son odeur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dont feed the troll4 avril 2012 07:50

      Les trolls auraient-ils un roi?
      les historiens ne donnent pas de réponse mais si ils en avaient un, se pourrait-il que ce soit une hyène?
      Il y aurait-il des hYènes sur la terre du Milieu?

      Supprimer
    2. Comparer les méfaits de Sarközy à ce que ferait une hyène, c'est manquer de respect pour l'espèce où dans la nature, sa contribution à l'écosystème est plus qu'utile. Sarközy ne peut être associé à toute espèce naturelle! La nature nous a protégé dans nos errements. Comparativement, Sarközy n'est qu'un artefact inclassable dans tout écosystème!!!! Qu'on se le dise.

      Supprimer
    3. J'apprécie votre réponse.
      Je la compléterais en disant que Sarkozy est le déchet ultime des tentatives de recyclages de la droite néoconservatrice des années 90.
      Bref, on peut aussi dire que c'est aussi un déchet nucléaire ultime.


      Né libre, j’entends vivre librement

      Supprimer
  4. Le sortant répète AIDEZ-MOI ! est-ce de l’assistanat ou de la complicité qu’il demande ? http://www.lematin.ch/monde/Les-hommes-du-president-Sarkozy-pieges-par-leurs-comptes-suisses/story/10041253

    RépondreSupprimer
  5. Dans la matinale ce matin la communiste Buffet a dit que le président est un voyou.

    Le candidat Hollande a dit qu'il aller taper sur le président.

    Qui perd son sang froid ???

    Tous ces gens comprennent qu'ils ont perdu l'élection.

    Ami socialiste, comprend tu ce qui t'arrive ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, entre 53 et 55 %, voilà ce qui va arriver aux socialistes le 6 mai à 2O heures !

      Supprimer
    2. Mais oui

      T'as raison

      Jospin disait pareil.

      quand on a pas d'idée, pas de programme et un candidat mou on ne peut pas gagner une élection.

      Supprimer
    3. ouarf, ouarf, les trolls4 avril 2012 14:20

      Ben le candidat mou il a réussi à sortir un programme et une feuille de route et ça fait un an qu'il est en campagne!!!
      L'autre, il se déclare au dernier moment, il est pas fichu de nous sortir un vrai programme à trois semaines du premier tour et il veut qu'on l'aide!!!
      Ouarffff ouarff...

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. "Dans la matinale ce matin la communiste Buffet a dit que le président est un voyou."

      Une opinion assez largement répandue, et qui vaut bien les "Hollande est un lâche", ou autres douceurs. Elle est en tout cas mieux argumentée.

      "Le candidat Hollande a dit qu'il aller taper sur le président."

      Et alors ? On n'arrête pas d'employer ce genre de vocabulaire. "Il faut battre la droite", "Luttons contre ceci", "taper sur l'adversaire"… Si vous prenez sincèrement l'expression au pied de la lettre, c'est que vous êtes d'une sottise insondable. Si vous savez bien qu'il ne faut pas la prendre littéralement, vous êtes d'une mauvaise foi astronomique.

      Mais l'une ou l'autre condition fait le bon sarkoziste.

      Supprimer
  6. Il est vraiment malhonnête menteur et ridicule ce président.
    Navrant que tant de français le soutiennent encore par aveuglement du conflit gauche droite.
    Regardez l'état de la France et constatez les dégats que ce gouvernement a fait à notre pays.

    RépondreSupprimer
  7. Il faudra construire une nouvelle prison dorée avec des Rolex en façade et des barreaux en Or et un Yacht dans la cour de promenade .... Pour ses vacances hhhhh il a sa place avec ses pots Brice H et F C et ... ZT .....

    RépondreSupprimer
  8. Vous l'avez peut-être vue, mais l'explcation du silence des journalistes est peut être dans la première partie de cette émission...

    www.pluzz.fr/medias-le-mag.html

    (cinq, média du 1er avril)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai lu que laurence ferrari pourrait peut être perdre le JT .
    Incroyable !
    Ca serait du au nabo lutin que laurence ferrari n'a pas ménagé lors de l'émission que tout le monde a vu .

    Si cela arrivait vraiment et bien ça serait vraiment une honte et ne me parlez pas de démoncratie etc... pas dans ce pays sous le règne du nabo ça serait mentir aux français.


    L'affaire merah aussi une honte pour ce pays ! j'espère que la vérité éclatera au grand jour et que ce nabo sera humilié de honte , lui et clic de parrains de la mafia

    RépondreSupprimer
  10. Moi, je vais vous dire que j'en ai plein le c.. de tous ces politiques, droite, gauche, milieu, centre et les bords de toutes catégories n'apporteront aucun remède à nos problèmes , ils sont là que pour la place, tous des ambitieux, narcissiques, je vais voter au premier tour pour faire sauter le nain, après basta, ils me font tous chi..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je serais assez d'accord avec vous! (abc)

      Supprimer
    2. C'est une raison plus que suffisante, mais c'est probablement au deuxième tour seulement que l'on pourra le faire sauter....

      Supprimer
  11. Mercredi 4 avril 2012 :

    Affaire Bettencourt : le procureur Courroye savait dès 2010 que des espèces arrivaient de Suisse.

    Les transferts d'argent liquide qui relancent l'affaire Bettencourt étaient connus de la justice depuis l'automne 2010. Effectués entre la Suisse et la France, ces mouvements - dont la justice soupçonne que certains seraient liés au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 - avaient été évoqués par l'avocat genevois de la famille Bettencourt au cours d'un interrogatoire conduit par un juge suisse en présence du procureur Philippe Courroye et de deux policiers parisiens.

    Ni ces révélations ni les documents bancaires saisis à l'époque n'ont entraîné d'investigations particulières par la suite, jusqu'à ce que le juge bordelais Jean-Michel Gentil relance cette piste.

    Dans cette audition datée du 1er octobre 2010 - dont Le Point révèle la teneur dans son édition de jeudi 5 avril -, l'avocat René Merkt, qui supervisait les avoirs des Bettencourt dans les banques genevoises, racontait qu'il avait été requis par l'homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, pour organiser des transferts d'argent liquide.

    Mis en examen pour "abus de faiblesse" au préjudice de la milliardaire, M. de Maistre est incarcéré depuis le 23 mars à la prison de Gradignan (Gironde). "Il est arrivé que Patrice de Maistre me demande de mettre à disposition de Mme Bettencourt des fonds à Paris, confiait-il. L'opération était effectuée par des organismes professionnels de compensation. (...) Je n'ai jamais assisté personnellement à de telles remises de fonds. J'imagine qu'elles ont été effectuées correctement. Ce que je puis dire, c'est que M. de Maistre était très rigoureux, insistant pour que les fonds soient remis en main propre à Mme Bettencourt." L'avocat précisait dès cette date que les fonds provenaient d'un compte ouvert "il y a vingt ou trente ans" à la banque Hyposwiss au nom d'une société-écran panaméenne baptisée "Noblesse Investment".

    Le procès-verbal de son audition atteste que des "pièces bancaires" avaient été saisies ainsi que des "relevés et ordres client" remis par l'avocat. S'il ne figure pas dans le compte rendu de l'audition, le nom de la société chargée des remises d'argent liquide était donc connu il y a dix-huit mois. Il s'agit de la SA Cofinor, dont les statuts mentionnent qu'elle a pour objet "toutes opérations financières en Suisse et à l'étranger, notamment gestion de tous biens mobiliers et immobiliers ainsi que toutes opérations de change". Interrogé récemment en Suisse par le juge Gentil, le directeur de cette société a précisé que Cofinor "organise la mise à disposition en toute confidentialité de sommes d'argent liquide à l'étranger, notamment en France, pour des clients ayant des comptes en Suisse".

    La trace de sept opérations relatives à la famille Bettencourt figurait dans les archives de Cofinor : 400 000 euros le 5 février 2007 ; 400 000 euros encore le 26 avril 2007 ; puis deux fois 1 million d'euros les 2 et 8 décembre 2008 ; enfin, trois fois 400 000 euros les 18 novembre, 27 novembre et 7 décembre 2009.

    Aucun de ces versements n'a pu être expliqué, Liliane Bettencourt ayant été placée sous tutelle l'an dernier et son mari, l'ancien ministre André Bettencourt, étant décédé fin 2007. À chaque fois, la somme était retirée à Paris par les hommes de Cofinor et livrée par un "coursier" porteur d'un mot de passe convenu à l'avance.

    http://www.lepoint.fr/societe/exclusif-bettencourt-courroye-savait-des-2010-que-des-especes-arrivaient-de-suisse-04-04-2012-1448293_23.php?google_editors_picks=true

    RépondreSupprimer
  12. Une abstention vaut deux voix pour Sarkosy
    Mais c'est votre problème.
    Facile de tout mettre sur le dos des politiques: il y a bien fallu une majorité à Sarkosy en 2007 et des abstentionnistes pour qu'on se retrouve avec lui.
    Facile de critiquer quand on vote pas.
    C'est vous et votre conscience.
    Moi je dis tant que le vote blanc n'est pas reconnu, le gars qui vote pas, faut pas qu'il se plaigne des politiques.
    C'est encore nous les patrons. On peut virer le président avec un vote!
    ça me fait penser à des gars qui sont devant un menu et qui veulent pas grailler et ensuite viennent se plaindre parce qu'ils ont faim et que le menu il est avarié sans avoir rien touché! Mais ils ont pas voulu préparer le graillon!
    Si ils sont si nuls , les politiques, il n'y a qu'à s'engager en politique et créer son parti.
    Ou alors on la ferme. On vote pas et on va pas se plaindre parce qu'ils sont tous pourris, on fait avec!
    C'est pas contre vous, c'est ce que je pense. Je comprends qu'on soit en colère et dégoûté mais faut réfléchir aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je précise: tu votes contre, donc t'équilibres en face, t'annules le vote de celui qui a voté pour
      Tu votes pas. tu donnes pas de voix contre et tu prives celui qui est pour d'une voix.
      Donc tu donnes deux votes à celui que tu veux pas en t'abstenant.
      Si tant est que le but de la manoeuvre est de faire sauter le sortant.
      Je me suis senti merdeux quand j'ai voté Chirac en 2002 mais au final j'aurais eu très mal au cul et la France avec si JMLP était passé avec mon abstention

      Supprimer
    2. ce qui m'oblige à ne pas m'inscrire sur les listes électoral car , le vote blanc qui serait le mien ( un vote "véto" si je ne m'abuse) ne sera même pas comptabilisé et ira de fait au "gagnant".

      Supprimer
    3. Réfléchir à quoi? quand tu as envie de vomir devant le menu de ton restaurant, tu vas vomir à gauche ou à droite de ta chaise et bien non! moi je sort pour vomir dehors, voilà, mon gars c'est comme ça, les donneurs de leçons ça suffit, si personne votait, ils seraient bien dans la merde tous ces enflès.

      Supprimer
    4. Pas d'accord du tout. Ils ne seraient pas gênés le moins du monde, car il y a bien à droite un noyau dur qui vote et qui sait pourquoi. Le gros problème en 2007 et maintenant ce sont les gens qui ont voté (et qui voteront?), par naïveté, contre leurs intérêts en écoutant le camelot leur raconter n'importe quoi et leur faire des tours de passe-passe de dernière minute. Il s'y ajoute les gens qui, par dégout (entretenu?) n'iront pas voter laissant les autres décider. Il n'y a pas deux candidats identiques. Il y a toujours un meilleur (ou moins mauvais). Il y a toujours un choix. S'il n'y a pas l'adhésion au programme de l'un, il y a au moins l'aversion pour l'autre. Raison suffisante pour voter. Dites-lui ce que vous en pensez par votre vote!

      Supprimer
    5. Certains candidats veulent comptabiliser le vote blanc (bayrou, melenchon, dupont-aignan), ce qui me paraît logique: un vote blanc majoritaire pourrait annuler une élection. Cependant, le choix est vaste, du NPA révolutionnaire au racisme de la Marine, tous les systèmes sont représentés. Ne pas y trouver son compte, c'est être sans idée!
      De même, penser que tous sont pourris est un raccourci facile: Ou au moins le sont-ils à divers degrés!
      Le plus simple et démocratique serait la proportionnelle totale, au moins pour l'assemblée nationale. Un gros foutoir sans doute mais plus d'abus.
      Ne pas voter, c'est accepter la politique qui était, est, sera. C'est non pas les traiter de pourris, mais au contraire confirmer sa confiance en eux.
      La politique fait notre vie, même si on a l'impression qu'elle n'en fait pas partie.

      Supprimer
    6. Vomir?
      Voter c'est vomir?
      Donc on donne raison à ceux qui ne voulaient pas que tout le monde vote...ben on est pas dans la mouise avec des raisonnements comme ça...
      pour anonyme 06:50 AM

      Supprimer
    7. Si Sarközy ne passe pas le 1er tour, une abstention de vote au 2nd pourrait se comprendre (pour les non Sarközistes). Des sondages non publiés indiquent certainement qu'une abstention sera en faveur du sortant. C'est pourquoi on assiste tout un battage médiatique encourageant par suggestion l'abstentionisme (les fameux 32%).

      Supprimer
  13. Et si c'est Sarko - Le pen au deuxième tour ? Vous faites quoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous faites des cauchemars la nuit pour penser à ça! c'est un scénario impossible, mais dans ce cas, vous comprendrez que l'on ne peut plus supporter la demi-giclée, alors...

      Supprimer
    2. Moi je me flingue !!!!!!

      Supprimer
    3. Rigoureusement impossible! Ne perdons pas notre temps avec ce genre de diversions.

      Supprimer
    4. Perso, c'est clair, pour une fois, j'irai pas voter et je crois que l'abstention sera énorme!..

      Supprimer
    5. Patroc, voter c'est dabord un devoir de citoyen et en même temps c'est bien pour toi parce que tu aura donné ton point de vu. C'est important non? solange

      Supprimer
    6. Sarko-Le Pen: le rêve de Sarkosy!
      Il faudrait que mémère rattrape le merluchon d'abord, et il nage vite en ce moment!

      Supprimer
    7. Amis abstentionnistes, faites un geste et donnez procuration de vote à Solange, notre citoyenne d'adoption ;-)

      Supprimer
  14. Le but, c'est de virer ce gesticulateur, après c'est l'aventure parmis tous ces menteurs.
    Peut-on avoir quelqu'un de pire que le locataire de l'Elysée actuel???
    Je ne pense pas, nous venons de manger notre pain noir et il sentait pas bon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réponse est NON. Comme je l'ai déjà dit, sarkozy incarne tout ce qu'il y a de plus vil en politique et, d'une manière générale, tout ce qu'il y a de plus vil en l'homme.

      Supprimer
  15. Patroc, Qu'est-ce que tu fais ici, si tu ne votes pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr. T'as raison! Mais j'aurai voté au 1er tour! Sarko-Lepen, non merci, j'attendrai les législatives pour donner mon avis! Ce sera juste une défaite de plus, mais à gauche, on a l'habitude!
      J'espère pas.

      Supprimer
    2. Et pour en revenir au vote blanc, s'il était comptabilisé, j'irai voter au 2eme tour en cas desarko-lepen. Vote blanc!

      Supprimer
  16. A Jacky de 05:13 AM
    Est-ce que vous écrivez en français ? Vos raisonnements n'ont pas plus de cohérence que ceux d'un enfant de cinq ans qui serait sous l'emprise de l'alcool. Prenez du repos. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon gars c'est pas parce que tu comprends pas que tu dois insulter les autres, et t'as de drôles de comparaisons: je suis peut-être un vieux mais penser à associer un enfant de 5 ans à de l'alcool...j'ai peut-être pas toujours un vocabulaire de bourgeois, il y a pas que les gens de Neuilly et ceux qui se croient de la haute qui sont intelligents: la preuve.
      C'est mathématique: ceux qui ont voté Sarkosy et les abstentionnistes sont responsables des 5 ans, pas coupable forcément, on peut se tromper.
      Coupables, ce sera si il est réélu parce qu'en ayant mangé du Sarko pendant 5 ans, on ne vote pas contre.
      Si Hollande se plante si il est élu et qu'il a le pain et le couteau pour changer les choses, je te garantis que je ne me dédouanerai pas de la situation en gueulant contre lui.
      A bon entendeur

      Supprimer
    2. PS: même un Hollande qui peut se planter est préférable à un Sarkosy qui trouve qu'il s'en est bien sorti...
      Si l'anonyme du 08:38 peut comprendre ça!
      Cherche donc:
      Sarkosy s'est planté
      Sarkosy trouve qu'il s'en est bien sorti:
      Conclusion: La France a morflé par la "réussite de Sarko"
      Dans mon jeune temps, on appelait ça un syllogisme.
      Un autodidacte fier de d'en être un!

      Supprimer
  17. Toujours un peu H.S mais si on compte les votes blancs,il faut aussi rendre le vote obligatoire (comme en Belgique),là d'accord.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh, pourquoi pas tiens, vous en avez pas marre des trucs obligatoires, nous entendons que ça "OBLIGATOIRE" mais nom de di.. nous ne sommes tout de même pas encore dans une ditacture, tout au moins pour l'instant, quoique avec des gens qui raisonnent comme vous nous en sommes à la veille!

      Supprimer
    2. ouarf, ouarf, les trolls4 avril 2012 19:44

      Ben dans une dictature, t'as pas besoin de voter, ça tombe bien
      ouarfffff

      Supprimer
  18. Faut faire très attenttion ! je pense que la solution la plus sage est de voter utile dés le premier tour pour flanquer une bonne gifle d'entré au nain nabo .

    A vouloir trop éparpiller les votes il y a danger! votez utile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord avec vous, mais allez dire au Melanchon d'arréter de disqualifier Hollande, c'est tout.
      Il y croit tellement celui ci qu'il ne sait plus ce qu'il dit, avec sa grande gueule, il attaque tout azimut, eh vas-y Jannot, tant pis pour l'opposition, je tire sur tout ce qui bouge et en plus ce couillon il tire sur toute la gauche. Bel exemple de solidarité du front de gauche, merci! il fait le jeu du naze, mais, il s'en fout, il est idiot ou quoi ce type.

      Supprimer
    2. Pas d'accord, le vote utile, c'est avant tout de voter pour celui ou celle qui se rapproche le plus de ses idées. Je ne crois pas que melenchon pique beaucoup de voix au ps, mais plutôt au fn. Il sert donc sarko indirectement pour le 1er tour, mais appellera ses électeurs (plus nombreux) à soutenir hollande pour le 2eme. De plus, les législatives suivants la présidentielle, le socle de potentiels électeurs de gauche augmente grâce à lui. Mélenchon fait sa campagne, est bien aidé indirectement par sarko via les médias télé (surtout pour faire baisser la marine et ralentir hollande) mais pour le 2eme, sarko ne peut compter que sur le fn et bayrou. Un super grand écart pour le naimpérial!

      Supprimer
    3. Le débat sur l'abstention est biaisé. Ceux ou celles, par sincérité, veulent s'abstenir ne devraient pas en faire l'apologie car il y a des trolls qui s'immiscent avec délice dans un tel débat.

      Supprimer
    4. Dont feed the troll4 avril 2012 20:17

      tout à fait!

      Supprimer
  19. Notre minimonarque à talonettes ne doit pas être au courant des réalités économiques de l'Europe.
    Quand on regarde les courbes d'évolution du pouvoir d'achat en Europe des 27 entre 2007 et 2010, nous sommes en 11° position sur les 19 pays en positif et bien devant le modèle allemand (14°).

    Mais on n'est pas à un mensonge près, la liste est tellement longue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord, on discute mais pendant ce temps, c'est la France qui risque de couler et c'est pas un jeu!
      Sarkosy se prend pour un super VRP qui veut fourguer à nouveau sa camelote alors qu'il y a des gens qui en peuvent plus au début du mois

      Supprimer
    2. Hélas, Jacky! La France a déjà coulé. Il n'y a qu'à voir l'évolution des indicateurs les plus importants: l'emploi et la dette. Je rappelle que le dernier gouvernement socialiste (Jospin) n'avait pas fait 1 centime de dette et que l'emploi s'était amélioré. Comparez avec l'explosion des deux sous sarkozy et la bande du Fouquet's! Que se passerait-il dans un ménage si l'on perdait son emploi et augmentait sa dette? L'on passerait des nuits blanches avant de sombrer. Tous le savent, sauf un qui dit qu'il avait bien fait et qui pense continuer comme ça.... S'IL ETAIT REELU. C'est comme si c'était fait, une formalité!

      Supprimer
    3. C'est bien ce qui est le plus dangereux: il est pas tout seul, vous avez bien ciblé la bande du Fouquet's!
      Et il peut encore nous entraîner encore plus dans les bas-fonds, comme dit le blog homonyme de ce cher Juan!
      Pour la formalité, s'il croit que ceux qui n'en peuvent plus ne sont pas plus nombreux qu'un clivage droite gauche, il se fourre le doigt dans l'oeil
      cordialement

      Supprimer
  20. Bonsoir, pour compléter le toujours excellent billet de Juan, je vous conseille la lecture de ce billet tout aussi intéressant:

    http://fr.news.yahoo.com/blogs/blako-blog/sarkozy-sponsoris%C3%A9-par-kinder-surprise-155508283.html

    Sarkosy sponsorisé par Kinder Surprise, ça rejoint l'histoire du super vrp de Jacky et les reflexions de Noum et Solange (entre autres)

    RépondreSupprimer
  21. J-17 et J-31 Rennes, meeting de François Hollande.

    Je l'ai suivi en direct devant mon ordinateur.

    J'ai été rassuré.
    Mon vote lui était assuré par un antisarkosysme solide (pas primaire du tout) et une prudence née de 2002 et 2007.
    Mou ou dur qu'importe ! Ne pouvait pas faire pire !

    Et bien stratégie et tactique étaient au rendez vous et le projet à la fois réaliste et ambitieux.
    J'ai été surpris.
    Les mondes du profit sans limite peuvent se faire des soucis.
    Soyons d'ailleurs certains qu'ils s'y feront ! Il leur restera bien des sous à se faire ... un peu moins, voilà tout !

    jpd83

    RépondreSupprimer
  22. Hollande est surprenant en tant que personnalité !
    A plusieurs reprise j'ai éclater de rire lorsqu'il attaquait le nain nabo.
    Un homme plein d'humour mon dieu que ça fait du bien !
    Même si c'était un meeting politique et bien je vous jure que pour moi sa bonne humeur et sont humour mon fait prendre un bon bol d'air frais en pleine face.

    J'ai compris que ce monsieur nous proposais une nouvelle façon de gouverné ce pays , et une nouvelle france .

    Une france qui bougera, une france bien moins abattu et france bien plus combative bref la fin de la mafia et de la morosité

    RépondreSupprimer
  23. Des gens sont morts pour que nous puissions exprimer nos idées.par respect pour eux pas d'abstentions , et pensez à la tète du nabot lorsqu'il devra faire les honneurs de l'ELYSEE à son successeur( à moins qu'il ne se prenne pour Laurent Gbagbo).Arrétez de penser que hors la droite ou la gauche il n'éxiste pas d'autre voie.M.Bayrou est un bien trop grand démocrate pour penser que les voix des gens qui ont voté pour lui (et dont je suis) lui appartiennent;et qu'il peut en disposer à sa guise.(votez pour lui,c'est comme si c'était moi);quel curieux concept!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon, le début de votre message, Feu Follet. La suite est, à mon avis, assez discutable. En effet Bayrou essaie de se situer au centre et à ce titre il "ramasse" techniquement les voix de ceux qui sont naturellement plus à droite que les socialistes convaincus.
      Cependant, Bayrou n'a aucune pensée cohérente, aucun programme, aucun soutien. Comme en 2007, il se retrouvera à poil après les élections. Par ailleurs, à l'Assemblée, les députés centristes votent toujours à droite et il n'est pas étonnant que dans leur quasi-totalité ils soient allés à la soupe. C'est dans leur nature.
      Les électeurs centristes se disperseront au deuxième tour, car, quoi qu'il dise Bayrou, ils ne l'écouteront pas. Il a beau dire qu'il n'est pas propriétaire de leurs voix. Il enfonce une porte ouverte pour se donner de l'importance. Il appellerait à voter Hollande que ce serait pareil. Les électeurs catalogués "Bayrou" n'adhèrent pas à ce qu'il dit, ils tombent mécaniquement dans l'espace politique centriste et Bayrou leur court après.

      Supprimer
  24. Quelle sera la première mesure de sarkozy, que fera sarkozy le premier mois du quinquennat d'Hollande ?

    Rien à cirer. Mais qu'il dégage ce pov'néo- con, et vite. Qu'il dégage,hit the road sarko and don't come back anymore.

    Sauf que...finie la CJR, sarko sera jugé comme un citoyen, pas un citoyen lambda, comme un voyou, un sale mec.

    Un récidiviste dangereux. Alors Zéro Tolérance le 22 avril.

    Votre voix vaut celle de Guéant, votre voix vaut celle du squale, votre voix vaut celle de Francky. Votre voix vaut celle de Buisson. Juste une nuance, ce sont des vauriens.

    J - 17

    Andy...

    RépondreSupprimer
  25. Monsieur de Maistre demande sa mise en liberté, il n'a toujours pas vu de cardiologue..

    "Depuis quinze jours, monsieur de Maistre est placé en détention de manière tout aussi illégitime qu'au 1er jour. Ce que nous ne voulons pas, c'est que le juge oublie que la détention provisoire est une privation de liberté exceptionnelle et nullement de confort", a indiqué à Reuters Me Christophe Cariou-Martin, l'un de ses avocats.

    Confort ? Mais, qu'est - ce qu'elle a la maison d'arrêt de Gradignan ?
    Un peu de surpopulation, des meurtres, des suicides, un taux d'occupation de 220 %, une situation digne de Zola ?

    Il faudrait une enveloppe pour cet établissement pénitentiaire sans moyen.

    Mais que fait donc Woerth ? Eric ?

    Andy....

    RépondreSupprimer
  26. Le voyou sortant est l'homme le plus puissant de la campagne !

    Hollande va - t- il perdre ? ( l'Express ). Que peut faire encore sarko ? Le bouton nucléaire ? Qui sait avec un tel agité chronique ?

    Mais plus probablement virer Etienne Mougeotte, directeur des rédactions du Figaro, qui avait dit à ses journalistes que le journal n'était pas là pour « emmerder la droite » et que ceux qui n'étaient pas « à l'aise » pouvaient postuler à Libération.

    Prendre la direction du célèbre canard fondé sous Charles X ( ! )?

    « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. »

    Ou bien présenter lui même le JT de TF1 ?

    17 jours pour le rendre impuissant.

    Andy...

    RépondreSupprimer
  27. http://www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,825856,00.html

    Wahlkampf in Frankreich - campagne électorale en France

    Hilfe von der Ex - l'aide de son ex

    "Hilfe, Sarkozy kommt zurück!" Au secours sarko revient ...

    "Es ist eine Einheit, die uns 2007 gefehlt hat, aber jetzt ist sie da, stark und irreversibel."

    Il s'agit d'une unité qui a fait défaut en 2007, mais maintenant elle est là, forte et irréversible."

    ( Quand la Kanzlerin du Poitou est là, la Kanzlerin Angela Merckel commence à prendre Frantz Hollande au sérieux....)

    Andy....

    RépondreSupprimer
  28. Je comprend pourquoi N.S. a un si long nez, tel un célèbre pantin son nez s'allonge à chaque mensonge proféré, Cyrano de Bergerac va bientôt être jaloux !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (5) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (2) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (8) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (390) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (280) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (417) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (385) Julie Gayet (6) Juppé (35) justic (1) justice (432) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Macron (1) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (500) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (19) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1667) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2378) Sarkozy (3688) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (699) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (134) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (964)