Les 45 milliards d'euros de hausse d'impôt du candidat Sarkozy.

« Bonjour, je m'appelle, Nicolas Sarkozy, je suis candidat à ma réélection à la fonction suprême. Et j'ai décidé d'augmenter les impôts de 45 milliards d'euros en 5 ans. »

Evidemment, vous n'entendrez ni ne lirez cette profession de foi du candidat sortant. Pourtant, le chiffrage est là. On avait déjà noté qu'il avait rechigné à préciser quels services publics ou prestations sociales le Monarque allait sabrer. Il se contenta de communiquer de grands aggrégats, sans aucun détail par nature de dépenses. Il préférait évoquer les « collectivités territoriales » plutôt que les écoles, les collèges et les lycées, les routes départementales ou nationales, le RSA ou l'aménagement du territoire.

Côté impôts, ses perroquets aimaient à répondre que le plus dur avait été fait. Nicolas Sarkozy lui-même, dans sa fameuse lettre au peuple français, osa écrire: « il n’y aura aucune augmentation d’impôt nouvelle pour les ménages durant les cinq prochaines années ».

Habilement, Nicolas Sarkozy avait diverti l'attention médiatique vers ses simples annonces de campagne, soit moins de 10 milliards d'euros de dépenses nouvelles à financer. La ficelle était bien grosse. Certes, une large part des hausses d'impôts a déjà été décidée, sans attendre le débat présidentiel. Mais les Français doivent désormais en supporter l'essentiel.

Voici donc la liste de ces 45 milliards d'euros de hausse d'impôt que le candidat sortant aimerait nous faire oublier.

Hausse d'impôts déjà votées: 28 milliards d'euros pour 2012 (32 milliards d'euros pour 2016)

- Mesures du PLF2010 (annualisation des allègements de charges, suppression du crédit d'impôt sur les dividendes, hausse de TVA sur le Triple Play, Rabot général sur les niches fiscales, abrogation du crédit d'impôt intérêt d'emprunt, imposition au 1er euro des plus-values mobilières, etc): 12,4 milliards d'euros annuels...

- Gel des barèmes de l'IR, de l'ISF et des plafonds de donations: 1,7 milliard en 2012 puis 3,4 milliards en 2016. [Une mesure qui devrait rendre imposable à l'IR entre 100 et 200.000 ménages dès 2012].

- Majoration exceptionnelle de l'IS des grandes sociétés en 2012: 1,1 milliard par an.
[ Nicolas Sarkozy avait raillé l'idée d'augmenter l'IS des grandes entreprises, il a fait de même en 2012]

- Augmentation de la taxation des dividendes et des intérêts sur celle des revenus à l'IR (augmentation du PFL à 24%): 600 millions en 2012, puis 700 millions. [ Il a fallu la crise pour que, dans la dernière année du quinquennat, le Monarque se décide à ajuster partiellement l'imposition des revenus du capital sur ceux du travail, cotisations sociales en moins]

- Suppression de niches (rabots supplémentaires, suppression de la loi Scellier en 2012, recentrage du PTZ sur le neuf, et rabot du CIDD de 20%): rien en 2012 mais 2,6 milliards en 2016.

- Augmentation du taux réduit de TVA (de 5,5% à 7%): 2 milliards

- Limitation des reports déficitaires d'IS: 1,5 milliard en 2012 puis 1,74 milliard d'euros en 2016.

- Suppression des Bénéfices Mondialisés Consolidés: 600 millions

- Hausse de 5 à 10% de la Quote-part pour frais et charges Plus-Values Long-Terme:250 millions d'euros annuels.

- Hausse de 1,2% (sic!) des prélèvements sociaux sur les revenus du capital: 1,33 milliard en 2012 puis 1,54 milliard.

- Suppression de l'exonération partielle de Taxe sur les Conventions d'Assurance (TSCA) pour les contrats solidaires et responsables: 400 millions en 2012 puis 460 millions d'euros.

- Instauration d'une contribution exceptionnelles sur les hauts-revenus: 410 millions puis480 millions d'euros. [une misère, comparé à l'ampleur des relèvements de TVA ]

- Alignement des cotisations du secteur de l'énergie (IEG): 200 millions d'euros
[Le secteur de l'énergie bénéficiait d'allègement de charges patronales qui sont ici annulées]

- Hausse du forfait social de 6% à 8%: 410 millions en 2012 puis 480 millions d'euros.

- Suppression de l'abattement de 30% d'IS des DOM :100 millions d'euros.
[ Nicolas Sarkozy avait oublié de prévenir les DOM quand il partit faire ses voeux ou sa campagne ].

- Intégration des heures supplémentaires dans le calcul des allègements de charges: 600 millions en 2012 puis 700 millions en 2016. [ Faiblement commentée, cette mesure est la première brèche dans la défiscalisation des heures sup', l'un des rares trophées de Sarkofrance ]

- Harmonisation de l'assiette de la Contribution Sociale de Solidarité des Sociétés: 150 millions d'euros.

- Application de la CSG à la CLCA: 150 millions d'euros. [Pour masquer ses hausses d'impôts, Sarkozy usait et abusait de sigles. CLCA désignait... le congé parental. Fichtre ! Merci pour les familles !]

- Suppression de l'abattement pour frais professionnel pour les revenus qui ne constituent pas du salaire: 80 millions d'euros

- Réduction de l'abattement pour frais professionnels de 3 à 2%: 550 millions d'euros en 2012 puis 640 millions d'euros. [ une mesure, comme les autres, annoncée l'été dernier ].

- Hausse de la fiscalité sur les alcools: 340 millions en 2012 puis 390 millions d'euros.

- Création d'une taxe sur les boissons sucrées : 350 millions puis 410 millions d'euros. [Taxer le Coca Cola et consorts sous prétexte de santé publique alors qu'il ne s'agissait que de trouver des économies, était l'une des plus jolies tartufferies du quinquennat. ]

- Révision du barème de la taxe sur les véhicules de société: 100 millions d'euros.

Hausse d'impôts à venir d'ici à 2016: 13,5 milliards d'euros
Ce n'était pas tout. Pour justifier de sa crédibilité, Nicolas Sarkozy avait encore 13 milliards d'euros de hausse d'impôt complémentaires dans sa besace de candidat sortant.

- Suppression de la Prime pour l'emploi: 2,5 milliards d'euros
[Cette disposition concernait 8 millions de personnes. La prime était versée une fois par an sous la forme d’un chèque, d’un montant moyen de 500 €, envoyé par le fisc, rappelait le Parisien. Elle sera supprimée pour financer la baisse des cotisations familiales sur les salaires entre 1 et 1,3 fois le SMIC]

- Réduction d'abattement sur les dividendes: 1,5 milliard d'euros
[ Une mesure discrète, sans beaucoup de précision. Il fallait équilibrer le chiffrage...]

- Impôt minimal sur les grands groupes: 3,0 milliards d'euros
[ Voici 3 semaines, Nicolas Sarkozy avait découvert que les sociétés du CAC 40 n'acquittaient quasiment pas d'impôt sur les sociétés, 5 milliards d'euros à peine. Il avait décidé de les imposer de 3 milliards d'euros par an, sans davantage de détail]

- Taxe sur les exilés fiscaux: 0,5 milliard d'euros
[L'un des rares annonces nouvelles de Nicolas Sarkozy, l'imposition des exilés fiscaux était soigneusement distinguée de la lutte contre la fraude fiscale ... cf ci-dessous]

- Taxe sur les entreprises Internet: 0,5 milliard d'euros
[C'était le retour de la Taxe Google ! On souriait.]

- Taxe sur les transactions financières élargies aux produits dérivés: 3,0 milliards d'euros
[ Nicolas Sarkozy était ce président 

- Réduction des niches fiscales: 1,0 milliard d'euros
[Aucun détail, on verra plus tard]

- Lutte contre la fraude fiscale: 1,5 milliards d'euros
[C'était le pompon. Pour équilibrer son budget d'après 6 mai, Nicolas Sarkozy avait besoin d'hypothéquer quelques résultats de lutte contre la fraude fiscale ]

Ami sarkozyste, reste avec nous.


38 commentaires:

  1. 10 ans de pouvoir sarkosiste pour en arriver là!

    que dis-je c'est la faute aux socialos et à leurs 35 heures !
    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et même au Front populaire, n'est-ce pas?!

      Supprimer
    2. Jimmy lenepveu10 avril 2012 13:30

      Non, c'est la faute à Dieu qui a créé la terre et l'homme..... En tout cas, il faut trouver un coupable, mais ce n'est certainement pas celui qui dirigeait le pays pendant toutes ces années.... cet homme est trop parfait, il ne serait même pas capable de dire un gros mot du genre "casse toi pauvre.....", le pauvre, il a été victime de Cécilia pour le fouquets et le yatch, il est victime des socialo pour la ruine du pays, il est victime de l’Europe pour les immigrés, victime des syndicats pour le travail victime des chômeurs .... décidément tout lui tombe dessus.... je vais finir par pleurer pour lui...

      Supprimer
    3. meuh, oui et c'est même pas lui qui gouvernait...si si si...c'était Hollande déguisé en Sarkosy et quand il pouvait pas, c'était Villepin qui lui donnait un coup de main...
      Dans mon jargon, on appelle ça un IRRESPONSABLE

      Supprimer
  2. Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Ceux qui croient s'en tirer à si bon compte, de droite ou de gauche, se fourent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. La réalité s'imposera au président élu, quel qu'il soit, et ces jolies promesses vaudront moins que roupie de sansonnet lorsqu'il faudra se colleter avec la réalité déniée durant la campagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mais il n'y a pas pour autant signe d'égalité entre l'un qui essaie de lutter contre et l'autre collabo.

      Supprimer
  3. Annie Lacroix-Riz (née en 1947) est une historienne française, professeur émérite d'Histoire contemporaine à l'université Paris VII - Denis Diderot, ancienne élève de l'école normale supérieure (Sèvres), agrégée d'histoire, docteur-ès-Lettres, spécialiste des relations internationales dans la première moitié du XXe siècle et de la collaboration.

    Lundi 9 avril 2012, elle répond aux questions du Canard Républicain dans un article exceptionnel :

    http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/spip.php?article593

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passionnante lecture, en effet! Il y a de quoi faire peur, en ramenant les élections au rang de fait divers sans importance.
      Et justifier l'action quelque peu musclée de Lénine et de Staline à l'égard de l'oligarchie industrielle et financière de l'époque, ce qui fut la seule manière de lui faire rendre gorge.

      Supprimer
  4. Article 35 de la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen de 1793 :
    "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."
    Père Plex

    RépondreSupprimer
  5. mdr!!!! la faute au socialo ? avec leur 35 heures ?

    TROP FORT !

    Mon coco , qui est pouvoir depuis 5 ans ? sarko il me semble non ?

    Pourquoi il n'a pas fait péter les 35 heures alors ? il en dit tellement de mal ! je comprend pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que dans les faits il ne reste quasiment plus rien des 35 heures telles qu'elles ont été mises en oeuvre en 2001 du moins pour les ouvriers. Seule subsiste encore la durée légale du travail qui est le seuil de déclenchement des heures supplémentaires pour un temps complet et les jours de RTT pour les cadres auxquels il est difficile de porter atteinte sans susciter une bronca. Tout le reste a fait l'objet d'assouplissements, d'aménagements, la modulation est en passe d'être simplifiée par une loi un peu fourre-tout de J. L. Warsmann pour permettre plus de flexibilité dans l'utilisation du personnel au sein des entreprises.

      Supprimer
  6. Cet imbécile préfère faire construire un pentagone qui ne sert strictement a rien au lieu de construire 3 ou 4 gros hôpitaux ultra moderne et équipé a lyao , paris , bordeaux etc.. par exemple voila les choix que cet animal préfère prendre. ou construire des logements par exemple.

    Le pentagone est chiffré a pratiquement 1 milliars d'euro avec tout ce qui va avec voir un peut plus .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas un imbécile et ledit "Pentagone" sert à faire passer l'argent public dans les poches de Bouygues, ce qui est dans la ligne droite de sa politique.

      Supprimer
  7. si on ne peut plus faire semblant d'être un troll, surtout en signant, c'est à désespérer des lecteurs de juan

    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Meuh non! On avait bien compris mais çà arrive que certains lisent trop vite et prennent les choses au pied de la lettre au quart de tour :-)

      Supprimer
    2. En fait, je plaisantais! Je suis vraiment un troll.

      bob

      Supprimer
    3. Il y a de fortes chances que Anonyme 03:36 soit bob et anonyme 04:48 un troll qui veut se faire passer pour bob.
      On ne suspect de troll que par le contenu de la contribution.

      Supprimer
    4. Vous voyez comme c'est facile de signer "bob"! Donc, je réponds au contenu, pas à la signature....

      Supprimer
  8. 10 ans de tsarko aaaaaaa non il veut encore nous infliger 5 ans supplémentaires ..... Débarrassons le peuple de ce personnage

    RépondreSupprimer
  9. Je crois réver!
    Tous des imbéciles ces politiques de droite comme de gauche, ils n'ont donc rien compris encore, au lieu de s'occuper du permis de conduire, cette augmentation de chauffeurs va profiter a qui encore toujours au capital et aux morgues, ils feraient mieux de s'occuper des gens qui meurent de froit l'hiver et qui crèvent de faim, ça c'est prioritaire, il y a de quoi se mettre en colère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai oublié, le versement des pensions de retraite une semaine plus tôt, sans importance pour moi, au lieu d'être fauché le 15 du mois, je serais fauché une semaine plus tôt, une fois que tout sera payé, toujours aussi raide de toute façon,les fins de mois toujours aussi difficiles, je vois pas le changement, juste des trucs pour nous bourrer le mou et ça me gonfle.

      Supprimer
  10. Le permis de conduire est une nécessité pour être autonome quand on est jeune et qu'on habite le trou du cul du monde. Vu l'état des transports en commun. En Charente-maritime par exemple, si t'es jeune, que tu cherches à taffer et que t'as pas de permis : ben t'es dans la merde. Et quand t'es vieille (enfin, à 51 ans en France t'es vieille) et que t'as pas de boulot, même si t'as le permis, ben t'es dans la merde aussi. Donc, si on peut faciliter l'accès au permis de conduire pour les jeunes. Moi je suis pas contre. Je préfèrerai toujours la version FH que celle du Kicsi. De toute façon à 2 € le litre de Super... Même l'immolation, au prix du gas-oil, ça fait réfléchir, non ? JBL1960 qui a un moral de chien aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  11. Quand on a des amis qui ont un fils qui travaille mais qui arrive pas à se loger, parce que les loyers sont hors de prix, quand on voit des gens qui arrivent pas à se chauffer et achètent un poele parce que cela devient trop cher, des personnes qui abandonnent leurs voiture et qui se tapent 30 minutes à pied pour l'arrêt de bus le plus proche....On se dit à quand le retour des chaussures en carton bouilli...effectivement, chienne de vie sous la fin de règne du monarque.
    On espère juste que ça s'arrête pour qu'on n'ait plus honte de voir ça.
    Hollande va, j'espère , avoir la possibilité de faire ça: le retour à la normale. Et après, on espère qu'il prendra de bonnes décisions mais il va falloir réparer les conneries de 5 ans de n'importe quoi...et c'est pas un petit morceau, c'est sûr!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr qu'on dit : c'est la crise!
      Le total des impôts sur le revenu distribués aux collectivités locales est de 20%...
      On a libéralisé cette chienlit que sont les jeux en ligne: intoxication légale mais qui aurait du faire des rentrées d'argent, non?
      C'est où?
      Les réseau 4G, l'argent des attributions , c'est où?
      Les attributions des chaînes TNT, c'est où?
      Toutes les nouvelles taxes qu'on nous a pondu pendant 5 ans, elles sont où?
      etc....
      Dans les cadeaux fiscaux? Ben voyons, c'est au pélerin moyen de payer, suis-je bête...
      En 2008, on sort les banques de la mouise: tous les pays européens l'ont fait mais on a eu le seul gouvernement (Avec Lagarde, le soit-disant génie de mes deux) qui ait fait cadeau des intérêts aux dites banques, les autres pays ont fait raquer les intérêts rubis sur l'ongle mais nous, notre président leur a fait cadeau: on voit comment les banques remercient....
      On ne peut plus augmenter les impôts: il y a saturation, ça craque de tous les côtés...le Sarko, il le sait mais il préfère aller dans le mur. Et il agite grecs et espagnols en épouvantail, c'est si facile...
      Un des journalistes analystes étrangers qui l'a rencontré en 2007 a remarqué qu'il était comme un enfant, fou, quand il a été élu...un enfant tout content de jouer dans la cour des grands.
      Avec lui, c'est rouge et le lendemain, c'est bleu:
      il y a six mois, il ne jurait que par la taxation des charges sociales pour les revenus financiers, et maintenant plus rien.
      Il avance, il recule, il change de direction et la France coule!
      C'est ça qu'on veut à nouveau pour 5 ans?
      Une dernière remarque: tous les présidents ont laissé des legs culturels comme des musées, des bibliothèques, opéra, villas culturels etc...au lieu d'un centre culturel, on a eu un gros jet et on a failli avoir un Pentagone...risible et honteux...comme son bilan et son programme!

      Supprimer
    2. Parfaitement bien vu et vous faites bien de rappeler certaines choses pour ceux qui les ont oubliées. Quant à Lagarde, l'on peut ajouter qu'outre quelques grosses casseroles elle n'a pas laissé un souvenir inoubliable et l'on peut se poser la question sur la raison véritable de son installation au Ministère de l'Economie, vu que sa carrière professionnelle s'est essentiellement déroulée dans un cabinet d'avocats d'affaires (Baker & McKenzie) aux Etats-Unis. Et que, suite au complot réussi contre DSK qui a été assez naïf du reste, Lagarde n'a eu aucun mal à prendre sa place. Elle travaillerait pour les Américains en sous-main que je ne serais pas étonné outre mesure.

      Supprimer
    3. Faut ajouter le pillage par Woerth et consorts des patrimoines d'état: combien du domaine public et combien de dessous de table?
      Les désengagements du gouvernement de Sarko dans les services publics!
      L'autre, il a fait sa tambouille et c'est nous qui avons la gerbe!
      Et les médias qui se foutent de nous en se demandons pourquoi on voit l'avenir en noir????
      Vivement qu'il parte!

      Supprimer
  12. triste niveau de reflexion ,vous avez toutes les solutions,mais vous refusez de voter les lois pour pourrir la politique....même le port du voile qui devalorise uniquement LES FEMMES.
    apres vous reclamez l'egalité hommes femmes !!!!!!!
    où sont les valeurs HUMANISTE ,aucun respect de la laîcité et pourtant c'est beau la FRANCE.
    ni gauche ni droite du bon sens et pas de copinage.
    dans un couple au moment du deced de l'un ,le second n'a plus d'impôt de succession à regler grace au bon sens de Sarko .MERCI
    vous serez tous concernés .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parlons-en, du candidat sortant, c'est vrai qu'il est investi à fond, qu'il n'a pas daigné venir à Sciences-Po pour un colloque sur les femmes!
      Monsieur a fait reculer nos droits sur la retraite en nous enlevant les années bonus où nous nous occupons de nos enfants!
      Le port du voile: laissez-moi rire! Encore une cristallisation sur les musulmans, encore une vexation.
      Je n'ai rien vu de positif sur la condition féminine en 5 ans!
      On voit bien que vous ne savez même pas écrire les valeurs humanistes sans faire une faute!!!
      Et entre nous, pour votre histoire de droits de succession, ils étaient avant soumis à un forfait: si on payait, c'est qu'on en avait les moyens!!
      Pendant des centaines d'années, les bonnes soeurs avaient le droit au voile sans que cela gène personne, nos aînées mettaient un chapeau ou un fichu sans qu'on y trouve à redire!!!Arrêtez de vous cacher derrière la soit-disant condition féminine pour masquer votre racisme puant!!!!!!
      Parce qu'en matière de droit des femmes, il faudrait comprendre pourquoi une femme a le droit de percevoir seulement une demi-retraite quand son conjoint décède et le mari rien.
      Pourquoi il n'y a pas de crèches, plus d'accueil à partir de 3 ans en maternelles etc...
      Notre pays est passé de la 28ème position à la 49ème sous Sarkosy en ce qui concerne l'égalité des femmes!!!!
      On lui dira pas MERCI quand il partira!!!
      Mais bon débarras!
      Christine

      Supprimer
    2. oups, je précise: Je ne trouve pas normal que des petites gens à la retraite arrivent tous juste à joindre les deux bouts et quand le conjoint décède, sa veuve se retrouve avec une demi
      -pension( pourquoi pas une entière?) et à l'inverse rien pour le mari, et encore moins pour ceux qui ne sont pas mariés!!!!
      Alors franchement, les riches qui ne versent plus de droit de succession, excusez-moi du peu!
      Les réformes, ça a toujours été pour les riches!
      Christine

      Supprimer
  13. Hum, juan, il me semble qu'un petit rappel sur l'emprunt exceptionnel de 35 milliards et les 6,5 milliards de la guerre lybienne auraient trouvé leur place dans ce décompte... du désatre !

    RépondreSupprimer
  14. Sarközy : "Hollande n'a pas une seule idée sur les banlieues".
    La banlieue attend toujours celui qui par bravade pérorait qu'il reviendrait un jour à la Grande Dalle d'Argenteuil. Mais c'est la faute aux grecs qui ont perdu leurs calendes dans le naufrage.
    A chaque nouvelle attaque sur Hollande, on dirait, plus qu'une mauvaise foi, que pour ses attaques soient payantes, ce candidat se projette sur son protagoniste, en lui accusant de toutes les raisons du rejet dont il est incapable d'assumer.
    Malgré lui, Hollande est devenu son double, Mister Hyde, quand lui Sarközy restera Dr Jekill.
    Beaucoup d'intelligence dans la démarche mais aussi caractéristique de troubles mentaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouarf, ouarf, les trolls10 avril 2012 19:58

      ha ha!
      troubles mentaux de trolls!!
      clair
      ouarff!!

      Supprimer
    2. Dont feed the troll10 avril 2012 20:03

      Il est prouvé que l'alimentation du troll comporte de la vache folle
      Ne pas nourrir

      Supprimer
    3. Viens donc dans les banlieues et pas ä Drancy, les vraies, tu verras comment on va te recevoir, avec ton champion qui se cache derrière les CRS
      T'en a rien à F...à battre de la banlieue alors sois gentil, va donner la papate à ton clown et surtout reste à ta place!
      tu vivras moins débile si c'est possible

      Supprimer
    4. Le dialogue est impossible quand on n'a pas l'historique et que des propos se prêtent à ambiguïté. Loin dêtre Sarkyste, la grande dalle d'Argenteuil, mes camarades, c'est de Sarközy qu'il s'agit, à l'origine du fameux Kärcher :-).
      Je vous invite à étudier les attaques de Sarközy sur Hollande et toutes les horreurs que Sarközy reproche à Hollande, ce n'est que les errements de son personnage qu'il projette sur son protagoniste.
      J'accepte les excuses d'interprétation.

      Supprimer
    5. Ben faut être plus clair, alors!
      Avec tous les trolls qui trainent...

      Supprimer
    6. Dont feed the troll10 avril 2012 21:19

      excuses acceptées et je vous présente les miennes

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (5) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (2) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (8) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (390) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (280) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (417) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (385) Julie Gayet (6) Juppé (35) justic (1) justice (432) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Macron (1) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (500) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (19) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1667) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2378) Sarkozy (3688) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (699) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (134) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (964)