Fortune, Nucléaire: les coulisses de Sarkozy se dévoilent

La fin du quinquennat est proche. La réélection est incertaine.

Et certaines coulisses de ces dernières années Sarkozy, peu à peu, se dévoilent.


Accoyer lâche Sarko
C'était un mauvais coup. Un sale coup, dirait-on dans l'entourage du candidat sortant. Le fameux prêt de trois millions de francs qui permit à Nicolas Sarkozy de boucler le financement de l'acquisition de son duplex à Neuilly sur Seine en 1997 n'émanait de l'Assemblée nationale comme il l'avait prétendu en 2007 lors de sa déclaration de patrimoine.

En effet, le président de l'Assemblée nationale, l'UMP Bernard Accoyer, avait confirmé à Mediapart que Nicolas Sarkozy avait reçu un prêt de l'Assemblée nationale conforme « aux règles alors en vigueur », soit 1,2 million de francs maximum.

« Adressez-vous à l’Assemblée ! » Jeudi, Nicolas Sarkozy avait renvoyé vers l'Assemblée quand un journaliste de Mediapart l'avait interrogé sur le sujet. Avec au passage, un joli mensonge « Les prêts dont j’ai bénéficié par l’Assemblée nationale, c’était entre 1995 et 1997. À l’époque, voyez-vous, c’était une majorité de gauche qui se trouvait à la tête de l’Assemblée nationale.» C'était faux, la majorité de l'époque était... de droite. Sarkozy était député-maire de Neuilly-sur-Seine.

Quinze ans plus tard, ce fichu prêt devrait intéresser la justice. Il est à l'origine de la fortune du Président des riches.

Lauvergeon tâcle Sarkozy
Quelques jours plus tard, Anne Lauvergeon, ex-présidente d'Areva, livrait quelques-uns de ses souvenirs de ses rapports avec Nicolas Sarkozy à l'hebdomadaire l'Express. L'un d'entre eux pouvait attirer l'attention. Il n'est pas sans rapport avec des histoires d'argent. En février dernier, Anne Lauvergeon, déjà, s'interrogeait sur les réseaux qu'elle aurait dérangés. Cette fois-ci, elle publie un livre, « La femme qui résiste ». Ses interrogations deviennent des accusations contre Sarkozy et l'un de ses protégés: « Saura-t-on un jour pourquoi le patron d'EDF a eu ainsi table ouverte à l'Elysée durant tout ce quinquennat ? »

Lauvergeon raconta ainsi l'insistance, jusqu'à l'été 2010, de Nicolas Sarkozy et de son entourage à vendre la technologie nucléaire française à n'importe qui, et même au colonel Kadhafi.

On savait que l'accord de juillet 2007, qui avait donné suite à la libération des infirmières bulgares devant des caméras de télévision, incluait la livraison d'un centre de dessalement de l'eau de mer à base nucléaire. Mais aucun détail n'avait été publié. Voici que l'ancienne dirigeant d'Areva rappelle ce mauvais détail d'une Sarkofrance inconsciente sur fond de guerre des clans. Elle reproche à Nicolas Sarkozy d'avoir tenté « de vendre du nucléaire à des pays où ce n'est pas raisonnable »  et en particulier... la Libye.
L'Express: A qui précisément?
Anne Lauvergeon: Par exemple au colonel Kadhafi. Nous jouions à fronts renversés: moi, qui aurais dû pousser à la vente, je m'y opposais vigoureusement, et l'Etat, censé être plus responsable, soutenait cette folie. Imaginez, si on l'avait fait, de quoi nous aurions l'air maintenant ! La vente de nucléaire s'accompagne de la création d'une autorité de sûreté capable d'arrêter la centrale en cas de problème. Or, dans un tel régime, un président de l'autorité de sûreté qui n'obéit pas est au mieux jeté en prison, au pire exécuté ! Pourtant, quelle insistance ! A l'été 2010, j'ai encore eu, à l'Elysée, une séance à ce sujet avec Claude Guéant et Henri Proglio... 
On se souvient avec quelle insistance Nicolas Sarkozy, flanqué de Claude Guéant, Brice Hortefeux et Ziad Takieddine, s'était efforcé de vendre des équipements de surveillance à la dictature libyenne alors qu'il n'était que ministre de l'intérieur. La société Amesys, devenue filiale de Bull, avait ainsi pu fournir un large dispositif d'espionnage des télécommunications. En décembre dernier, nous nous interrogions: « Sarkozy sera-t-il entendu pour ses ventes à Kadhafi ?»

Après l'espionnage, le nucléaire.

Pourquoi cette insistance ?

Mercredi 11 avril, Ziad Takieddine était à nouveau interrogé par les juges.

 

40 commentaires:

  1. Quel horrible petit roi, finalement ce mafieu a mis la france sous sa tutelle le temps qu'il se remplisse les poches et celles de ses amis, maintenant il va probablement s'enfuir avec sa carlita a dubai là ou sont tous les bandits de son genre.Solange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait c'est l'inverse. C'est l'oligarchie industrielle et financière qui a mis sarkozy au pouvoir, à coups de millions, voire des milliards. Ce dont l'on parle (1-2 millions d'euros), n'est, à mon avis, qu'un petit hors d'oeuvre. Le train de vie de l'intéressé est largement au-dessus d'une telle fortune. Il faut chercher un peu mieux! Vu ce que le grand capital a pompé en pillant l'Etat et en économisant sur les impôts, je le trouve mesquin avec son serviteur!

      Supprimer
    2. Pardon, j'ai mal lu, car "la France" est écrit en minuscules.
      Je retire "c'est l'inverse" qui n'a plus de sens....

      Supprimer
  2. de toute façon il a donné EDF et GDF à ses copains du Fouquet's
    il a pillé le patrimoine de la nation
    sarko VOLEUR !
    bob

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bob! Voir ci-dessus...

      Supprimer
  3. Quand Le PS sera au pouvoir miammmm il y aura plein d'affaires louches qui sortiront miammmm j'attends ça avec joie hhhhhh j'aimerais voir des procès de ces voyous qui dévisent les français pour mieux voler ...
    Ils ont la trouille ils nous font peur hhhh si c'est la gauche la France sera à genoux et oui comme si aujourd'hui tout est merveilleux grâce à l'UMP hhhhh rire et chansons ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tiens , l'asile a relaché le troll
      faisons comme s'il n'était pas là

      Supprimer
    2. Un peu vite dit, je pense. 11:32PM dit des choses sensées.

      Supprimer
  4. Sarko prépare un attentat financier le 16 avril ! Qu'on se le dise, soit il dira que sans lui ce sera la catastrophe, soit il punira la France de son échec !

    RESISTANCE !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que dira sarkozy, on s'en tape. Nous l'avons assez vu et entendu pendant 5 ans dire n'importe quoi et le contraire. Il n'existe plus, tout simplement. Il dirait qu'il retire sa candidature, j'irais quand même voter contre lui!

      Supprimer
    2. Pour Anonyme Apr 12, 2012 02:40 AM
      "Ce que dira sarkozy, on s'en tape."
      Et pourquoi s'en taper ? C'est justement parce que trop de gens s'en tapent qu'il a tout loisir pour faire n'importe quoi.
      Nous risquons encore beaucoup tant qu'il sera là !
      Père Plex

      Supprimer
    3. oui il se prépare quelque chose les marchés financiers vont être autorisés à spéculer sur la dette française. Marie

      Supprimer
    4. Je me suis mal exprimé ou vous m'avez mal compris, Père Plex.
      Je voulais simplement dire que tout ce que pourrait dire sarkozy, je l'ignore tout bonnement. Maintenant il appliquerait la politique de Mélenchon pendant les trois semaines, que mon opinion ne changerait pas d'un iota! Par ailleurs, comme je crois ce type prêt à tout, il se peut que Marie ait raison et que le coup de tonnerre possible sur les marchés financiers soit planifié. Ma position est: RIEN ne me fera changer d'avis!

      Supprimer
  5. Sarkozy n'est pas venu tout seul au pouvoir : il a été très bien élu en 2007. Pourtant, il avait commencé ses méfaits bien longtemps avant. Une bonne partie du peuple français, visiblement, aime bien se ramasser des baffes dans la figure. La preuve, qui n'a pas entendu au moins une fois quelqu'un dire "il nous faut un homme à poigne."

    Si les électeurs avaient au moins lu le livre intitulé "Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus" de Victor Noir, ils auraient su à qui ils avaient à faire. Mais là aussi, problème, beaucoup de français ont une certaine admiration pour les escrocs et un certain mépris pour la cause de la veuve et de l'orphelin.
    Malheureusement, vu l'état de la justice en France (j'ai du mal avec ce mot, vu le contexte), cela se terminera, si procès il y a, par un non-lieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu, car il y a quand 53% des 70% des gens qui ont voté qui ont voté pour lui. Il faut vraiment se rendre à l'évidence que la plupart des Français sont aveugles, inconscients et/ou naïfs pour avoir cru ce discours. En ce qui me concerne, j'ai la conscience tranquille. Il y avait des journalistes sérieux, comme J.F.Kahn qui nous avait avertis! (abc)

      Supprimer
    2. bien repondu sarkozy est une honte pour la france et ceux qui ons voter pour lui en 2007 ferais bien de reflechir avant de recommencer

      Supprimer
  6. entendu aussi d'après Anne Lauvergeon "Sarkozy ne veut faire qu'un seul amandat et ensuite, aller gagner des sous chez Bouyghe..." C'est fou ce qu'il s'intéresse à la France... Du balai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il serait beaucoup plus rigolo que sarkozy se fasse jeter par la bande du Fouquet's après sa déculottée, car il ne pourra plus resservir et la reconnaissance du ventre dans ce milieu n'est, peut-être, pas la première vertu. De plus, l'on ne sait pas qui doit plus à l'autre.....

      Supprimer
    2. Attention au lynchage qui se prépare en cas de défaite de Sarko: ses meilleurs" amis" le trahiront sans vergogne comme il a trahi les siens pour arriver là

      Supprimer
    3. Notamment Chirac. Et Bernadette semble l'avoir oublié. Quel monde!

      Supprimer
  7. «Je ne sais faire les choses qu'à 100%», a-t-il déclaré aujourd'hui. C'est juste, il a beaucoup de réussite dans bien des bêtises !
    Arriverons nous à mettre le tsar K.O. ?
    Père Plex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un K.O. me ferait plaisir, mais il y a trop de monde à gauche. Ce sera probablement au points, c'est-à-dire, au second tour. Mais un 60 / 40 aurait un effet assez semblable à celui d'un K.O. D'autant plus que l'on pourra lui rappeler qu'il a promis de débarrasser le plancher en cas de défaite. Allons-y!

      Supprimer
    2. Et, il est autant tsar que Bokassa fut empereur!

      Supprimer
  8. Cher Juan, votre site est pour moi un sujet de curiosité inlassable.
    Vous contribuez significativement à la réhabilitation d'une notion passée au second plan dans l'évolution du commentaire politique : la haine.
    Finalement vous êtes l'héritier spirituel de M. Henri Béraud, chroniqueur à GRINGOIRE (qui, lui, signait ses articles). A moins que vous ne préfériez la filiation avec Jean-Hérold Paquis ?
    Une question : imaginez que N. Sarkozy gagne les élections. (Hypothèse d'école, quoique...) Que vous restera-t-il pour les cinq prochaines années ?
    L'appel au meurtre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez toujours rêver, PG35. La haine dont vous parlez est un sentiment humain et légitime, en l'espèce. Nous ne sommes pas du genre à tendre l'autre joue! L'on ne peut se comporter de la sorte sans récolter les fruits de la colère populaire. Vous pourrez, cependant, constater dans quelques semaines, que l'on ne coupe plus les têtes des tyrans déchus.

      Supprimer
    2. A lire Juan, ce n'est pas de la haine mais plutôt de l'indignation

      Supprimer
    3. PG35:Ben alors, on confond Sarkofrance avec le Figaro? voire Minute?
      35, c'est votre année de naissance?
      PG, ça veut dire Pas Gâteux mais presque?

      Supprimer
    4. PG35, vous souvenez-vous de "Président du pouvoir d'achat"?
      Dans votre magnanimité à toute épreuve, vous pourriez valablement argumenter que nous avions mal compris. Que ledit président parlait de lui-même. Et qu'il a tenu parole: 200 % d'augmentation!
      Qui d'autre a eu son salaire multiplié par 3 en 5 ans?
      Et que dire de "l'Etat en faillite" de Fillon, après les premiers gros cadeaux donnés aux riches, lorsque certains commençaient à s'imaginer, à tort, que leur tour pourrait arriver? Cet Etat en faillite qui a trouvé sans peine des centaines de milliards pour sauver les banques!
      Je serais curieux de savoir comment vous qualifierez cette politique. Et comment qualifierez-vous quelqu'un qui s'est assis sur un référendum où nous avons voté "NON!" pour nous imposer le oui en passant par le Parlement aux ordres?

      Supprimer
    5. ... du "Président...", évidemment.

      Supprimer
  9. A diffuser d'urgence :

    http://blogs.mediapart.fr/blog/stephanie-marthely-allard/090412/nicolas-sarkozy-et-lamf-preparent-un-attentat-financier-p


    CECI N'EST PAS UN CANULAR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Qu'il n'en soit pas responsable est de l'appréciation de tous!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les echos abondent dans ce sens, c'est sérieux :
      http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/afp-00437588-eelv-fustige-l-amf-et-ses-futurs-contrats-a-terme-sur-la-dette-francaise-311868.php

      Supprimer
  10. Extrait:
    Mr le président des français, Mr Nicolas Sarkozy mais que faites-vous à la France là? Qu'est-ce que ces basses manœuvres financières qui livrent tous les français, oui du dernier né, au vieillard qui se meurt à la vindicte financière? C'est cela votre amour de la France?

    Autoriser cela à 6 jours du premier tour de l'élection présidentielle revient à organiser un attentat financier sur la France. C'est vraiment indigne d'un président et son gouvernement.

    Honte à vous et ceux qui comptent profiter de cela pour mieux asservir le peuple français. Médias faites votre travail!

    RépondreSupprimer
  11. Je vous propose de plus le surommer "Sarko", mais tout simplement "cuitcuit".

    Complètement calciné, atomisé bientôt le nabo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pardon si je gâche un peu de votre optimisme bien que moi aussi, je voudrais bien y croire, cependant, je n'en mettrais pas ma main au feu.

      Supprimer
    2. Une chose est sure: je vais prendre mon pied en votant contre Sarko, et je ne serai pas seul dans ce cas-là, et c'est peut-être primaire mais je l'assume!
      Rancunier, revanchard, en pétard,même une thérapie, une catharsis, pour faire plus élaboré mais UN DEFOULOIR!
      Comme un français fier de sa République pour la sauver de son principal ennemi!
      Qui? chut...ma liberté d'expression.
      Sarko n'est qu'un instrument de ce que je combats.

      Supprimer
  12. C'est le principe de la terre brulée. Faire le plus de dégâts dans les jours qui lui restent. Un peu comme Hitler qui voulait détruire Paris avant de s'en retirer. Le même genre de fêlé, vous dis-je!

    RépondreSupprimer
  13. Quel honte ! c'est ça la démocratie en france ?

    Si hollande passe les marchés vont flinguer la france !

    Je crois définitivement que sarko et son clan ont vraiment un problème psychologique ma parole c'est pas possible.

    Ce sont des grands malades ses gens là .


    Il aime la france dit -il aux franaçais ! mdr!!!

    Il aime surtout l'argent des contribuables et autres .... heinn....

    Allez foutons ce mafieux dehors et très vite .

    RépondreSupprimer
  14. Lorsqu'il sera devant les tribunaux, il ne faudra pas oublier l'inculpation pour emploi fictif d'un premier ministre. ;-)

    RépondreSupprimer
  15. IL VA NOUS LAISSER UN CHIEN DE SA CHIENNE ! à partir du 16 il met Hollande sous tutelle de BERLIN !!!

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

#Hollande

#Fun

#Sarkozy #Droite

ABONNES