258ème semaine de Sarkofrance: Sarkozy, assiégé par la réalité.

Le 8 avril dernier, le candidat sortant trônait en couverture du Journal du Dimanche: je sens la vague monter, déclarait-il, sûr de lui. De quelle vague parlait-il ? Comme un coup du sort, sa cote sondagière s'effondra soudainement quelques jours plus tard.

Rien n'était perdu, voulait-il croire. Il en appela à la « majorité silencieuse ». Il se mit à hurler contre François Hollande, promettant la faillite de la France « en deux jours » si son rival l'emportait le 6 mai. Ce regain de hargne cachait mal son doute ou la prise de conscience que la fin du sarkozysme peut-être finalement très proche.

Brice de Nice ?
La comparaison, amusante, est venue de l'un des portes-paroles de François Hollande, Bernard Cazeneuve, mercredi matin au QG du candidat socialiste: Nicolas Sarkozy a deux points communs avec Brice de Nice, le héros déjanté incarné par Jean Dujardin en 2005: il passe son temps à casser tout le monde, et à attendre une vague qui ne vient pas.

Effectivement, la campagne prenait un tour curieux, presque inquiétant pour le candidat sortant.

D'abord, Nicolas Sarkozy semblait ne pas saisir la réalité. Sa campagne « n'imprimait pas ». A force de recul pour cause de re-présidentialisation depuis 2 ans, avait-il perdu tout contact avec le terrain ? Ses propositions n'étaient pas à la hauteur des enjeux du moment, comme celle-ci, dimanche, de faciliter l'accès au permis de conduire. Ou cette autre, lundi, de fusionner les instances représentatives du personnel dans les PME. Ces annonces ne déplaçaient pas l'agenda politique. A Paris, Le Petit Journal de CANAL+ raillait la réunion « Tupperware » organisée par l'épouse Carla avec quelques copines dans son hôtel particulier du 16ème arrondissement de Paris pour les convaincre de voter Sarko.

Parfois, Sarkozy s'égarait dans des mensonges trop grossiers. Le weekend dernier, en meeting, il s'inventa ainsi un déplacement à Fukushima. Dans sa lettre aux Français, il promet un gel des hausses d'impôts pour les classes moyennes. La belle arnaque ! Quelque 45 milliards d'euros d'impôts supplémentaires ont été votés pour 2012-2016 ! Outre la hausse de la TVA, le simple gel du barème de l'impôt sur le revenu doit générer 1,7 milliard d'euros de recettes nouvelles dès 2012, et 3,4 milliards en 2016. C'est la plus forte augmentation de celles incluses dans le chiffrage du programme de Nicolas Sarkozy pour 2012-2017. « Il n’y aura aucune augmentation d’impôt nouvelle pour les ménages durant les cinq prochaines années » disait-il donc.

Ses déplacements restaient trop protocolaires ou mal préparés. Ainsi, mardi, est-il parti à l'improviste à Drancy, une ville de banlieue. Il voulait répliquer, avec trois jours de retard, aux deux jours de visites et rencontres de François Hollande dans quelques banlieues de France. La presse fut prévenue une heure avant. Sa visite dura une cinquantaine de minutes, coincée dans un local fermé avec caméras.

Sarkozy semblait assiégé par la réalité.

Dépassé
Ces derniers jours, son équipe a sombré dans l'outrance. A défaut de convaincre, il fallait faire peur d'un retour de la gauche au pouvoir. La gauche au pouvoir, la Grèce au tournant fut un slogan annonné par Nathalie Kosciusko-Morizet, et rapidement affiché sur des posters de l'UNI, un syndicat étudiant qui fait passerelle avec l'extrême droite.

D'autres proches de Nicolas Sarkozy doutaient de la stratégie: trop à droite, trop de propositions inutiles, pas assez de crédibilité économique. «Je franchis les haies les unes après les autres. D'abord le premier tour. Ensuite le deuxième. » confia-t-il à ses proches pour les rassurer.

Pire, la spéculation a repris en Bourse, sans attendre un éventuel changement de majorité. Lundi, un établissement allemand allait lancer un nouvel instrument de spéculation sur la dette française. L'AMF française s'en est émue, en vain. A 6 jours du premier tour.

Ces dernières nouvelles étaient gravissimes. Nicolas Sarkozy fut accusé de souffler sur les braises. Il s'était lâché un peu vite et beaucoup trop fort contre l'Espagne, pays qu'il qualifia de « perdu ». Madrid protesta. Les marchés s'inquiètent au contraire de la faible relance de l'activité, qui rend illusoire tout redressement des comptes publics. Agiter le spectre de la spéculation mondiale en cas de victoire de la gauche était tout aussi irresponsable. Il s'en défendit. Surtout, quelque 300 des 500 milliards d'euros de dettes publiques supplémentaires accumulés depuis 2007 ne sont pas dues à la crise mais à l'irresponsabilité économique de Nicolas Sarkozy...  De qui se moque-t-on ?

Hargneux
Jeudi soir sur France 2, il eut droit à sa quinzaine de minutes, comme les autres candidats. Il faisait pâle figure. Trois sondages coup sur coup lui prédisaient un décrochage de 3 points au premier tour, et une large victoire encore du candidat Hollande au second. Sarkozy fut hargneux, quand on l'interrogea sur ses menaces de faillite si Hollande l'emportait. Confronté aux sondages, il restait mauvais joueur (« Les sondages, tout le monde s'en moque »).

Il fut en rage quand on lui rapporta les accusations d'Eva Joly sur le financement de sa campagne de 2007. « Sur les ragots, sur la médisance, sur la méchanceté, sur la volonté de détruire et de démolir, permettez-moi de vous opposer le mépris le plus cinglant ». Nicolas Sarkozy ne voulait pas répondre aux révélations: Bernard Accoyer, président UMP de l'Assemblée nationale sortante, avait confirmé que le fameux prêt de trois millions de francs qui permit à Nicolas Sarkozy de boucler le financement de l'acquisition de son duplex à Neuilly sur Seine en 1997 n'émanait de l'Assemblée nationale comme il l'avait prétendu en 2007 lors de sa déclaration de patrimoine. Et Patrice de Maistre, l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt soupçonné d'avoir remis 800.000 euros en espèces à la campagne de Sarkozy en 2007 restait en détention.

Sarkozy a certainement encore un destin après le 6 mai, mais judiciaire.

Vendredi, le Monarque semblait toujours accuser le coup, le matin sur iTélé. La voix grave, le regard souvent fuyant, il répondait à côté, sauf pour fustiger la « politicaille » d'Anne Lauvergeon. L'ancienne présidente d'Areva publiait un livre où elle accusait Sarkozy et sa bande d'incompétence et de manoeuvre. Elle soulignait l'insistance de Sarkozy à vendre de la technologie nucléaire au colonel Kadhafi, jusqu'à l'été 2010.

L'après-midi venue, Sarkozy utilisa un jet présidentiel pour jouer au Monarque en Corse, flanqué de deux ministres. Puis, en meeting, il promit 900 millions d'euros d'investissements publics pour l'Île de Beauté pour le prochain quinquennat, dont 500 millions pour développer l'approvisionnement en énergie: « Je ne viens pas ici faire le touriste » . Joli cadeau à 9 jours du premier tour de scrutin... Il a même joué la fibre locale: « Je ne suis pas un Pinzutu ! »), évoquant ses deux fils nés de son premier mariage avec une Corse. En 2010 déjà, le Monarque flattait beaucoup, à quelques semaines des élections régionales. L'UMP finit quand même par perdre la région.

Diversions
Mercredi, pour un ultime et inutile conseil des ministres, Nicolas Sarkozy adopta ses « nouvelles nouvelles » mesures contre le terrorisme suite à l'affaire Merah. C'était une diversion électoraliste, évidemment. L'Assemblée est fermée pour cause de scrutins présidentiels puis législatifs.

Mercredi 11 avril, un sans-papier a été arrêté en sortant de l'audience de conciliation à Nanterre au Conseil des Prud’hommes. Le lendemain, dans un rapport d'observations provisoires révélé par le Monde, la Cour des comptes s'inquiète de la progression des inégalités scolaires. L'éducation n'est plus nationale, résume ma consoeur CeeCee.

La Sarkofrance ne change pas.

Ce dimanche, quelques centaines de bus amèneront ce qu'il reste des plus motivés du camp sarkozyste place de la Concorde. 

Amis sarkozystes, soyez là.

Vous verrez, votre mentor n'a pas changé.

39 commentaires:

  1. Comme Buisson n'a aucun contact avec le terrain et que c'est son gourou, tout est faussé donc panique à bord. Pour ce qui est des cadeaux à la Corse, il n'a plus rien à perdre alors il promet, promet sans compter, c'est la FIN pour lui, enfin pour les francais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et peut-être Clavier commence à baliser. Amis Corses, allez lui dire bonsoir le 6 mai! Cela fait quelques années que vous attendez le moment.

      Supprimer
  2. sarkozy est nee mythomane et le restera toute sa vie

    RépondreSupprimer
  3. Qu'il le veuille ou pas, il y a un rejet de Sarko massif : ma fromagère du supermarché du coin n'en peut plus!
    travailler plus pour s'épuiser, à 1000 euros nets avec heures sup qui lui détruisent la santé. Dernier séjour à l'hôpital flambant neuf ( financé par la Région!)Des navettes qui passent seulement toutes les 90 minutes et un parking payant!
    En partant, elle me dit: c'est sûr qu'on a travaillé plus, mais pour gagner peu de plus, payer plus d'impôts et tout le toutim...
    plus que 9 jours...me souffle-t-elle en partant.
    Ce matin, plus que 8 jours: cela devient un refrain dans toutes les têtes de ceux qui sont la France.
    Sarko était furieux car il a été trahi par le FT car il pensait être dans le gratin du FT, comme il dit, car nous les gens du peuple on dit le journal anglais Financial Times.
    Tout le monde le lâche, il a eu peur de Joly! C'est vrai qu'elle est redoutable, en tant que procureur en face d'un coupable qu'elle doit faire avouer....
    Chapeau!
    Plus que 8 jours!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Jacky
      Bonjour à tous
      j'ai estomaqué quand j'ai entendu Eva Joly parler des accusations sur sarko ,puis réfléchissant ,je me suis dis que ancienne magistrate elle ne disait surement pas des paroles en l'air ,donc ,sarko a raison d'avoir peur ,
      la prochaine case sera la case éjection, puis la case judiciaire
      France
      je croise les doigts

      Supprimer
    2. C'est vrai que tout le monde le lâche... Dernier exemple en date, ce matin dans l'émission "ça se dispute" sur I-Télé, Eric Zemmour était d'accord avec Nicolas Domenach pour dire que Sarkozy n'avait pratiquement plus aucune chance d'être réélu, sauf retournement de situation très improbable...

      Courage, encore vingt-deux jours et demi à tenir!

      Stef

      Supprimer
    3. Bonjour à toi anonyme 03:51 AM et Stef
      De toute façon, la vérité se saura!
      je croise les doigts avec vous tous et je mettrai mes doigts en contact avec le bon bulletin de vote

      Supprimer
    4. Non, Jacky, il n'a pas été trahi par le FT. Comme je l'ai dit dans mon post d'hier, sarkozy ne supporte pas que le FT lui dise sa nullité comme président (probablement usurpateur d'ailleurs).

      Supprimer
  4. La droite se considère, en tant que soi-disant unique héritière du fondateur de la Vème République, comme seule habilitée à diriger la France. Barion disait encore il n'y a pas longtemps que la gauche était arrivée au pouvoir en 1997 "par effraction" (??). Les électeurs de gauche seraient-ils des cambrioleurs ??

    Et si De Gaulle est entré dans l'Histoire par son "appel du 18 juin", Sarko quittera, espérons le, la petite histoire par sa "pelle du 6 mai..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. +++++ La pelle du 6 Mai ! Bravo, je la tiens par le manche et ne vais pas manquer de la lui administrer. Avec le rateua pourra jardiner !

      Supprimer
    2. pardon le rateau

      Supprimer
  5. Parmi les ambitions du yéti, la suivante n'est pas à négliger : être aussi riche que sa femme ! Car il doit être insupportable pour cet hystérique d'avoir une épouse dont la fortune personnelle est plus de 6 fois plus élevée que la sienne. Pauvre petit !

    RépondreSupprimer
  6. Ah ! "nan" c'est pas lui et il a changé, na! Il est coquet le chantre du néolibéralisme triomphant, le winner du PMU inversé, pouvu de acanssons perminant leur sprint au paddok, le nouveau Petain pour la France avec son néopétainisme sarkozien. Il ne lui reste plus qu'une place, la geolle 1789 à la Santé.

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. C'est de la légitime défense de ne pas voter Sarko, une réaction tout à fait normale quand on est agréssé, ce type nous laisse crever la bouche ouverte, mais maintenant que nous avons le moyen de l'ouvrir, nous allons lui gueuler de ce tirer et vite lui et son équipe de bras cassés, les trois quart des français ne les supportent plus, c'est un maniaque délirant, c'est à dire un fou dangereux, qu'il prépare vite sa valise et au trot, direction la prison ou il retrouvera pas mal de ses amis voyoux comme lui!

    RépondreSupprimer
  9. La santé physique et mentale des candidats devrait être vérifiée ! C'est ce qui est demandé pour devenir CRS, pourquoi pas pour leur chef ?
    Père Plex

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et même, comme le veut la tradition, si
      "Duos habet et bene pendentes"

      Supprimer
  10. Hollande est une véritable enflure.

    http://www.leparisien.fr/politique/l-entourage-de-florence-cassez-critique-la-venue-d-un-emissaire-de-hollande-au-mexique-14-04-2012-1954593.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dont feed the troll14 avril 2012 15:34

      Les Trolls aboient, Hollande passe...

      Supprimer
  11. L'élection de Hollande serait une déclaration de guerre.

    Si ce protecteur des guerini et autre mafieu et élu, il est hors de question que je lui reconnaisse la moindre légitimité.

    Et s'il est élu, il faudra qu'il parte vite très vite.

    On peut reprocher beaucoup de chose au président de la République, mais la haine de cette campagne et la propagande nazillarde des medias français contre lui est une honte.

    La guerre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      J'imagine le ressenti des trolls quand leur champion sera légalement et complétement décrédibilisé comme le pire homme politique de la 5ème République voire depuis Charles X, même Charles le Fol.
      J'imagine tous ces"braves gens" en déchéance et assiégeant les cabinets de psy pour soigner leur dépression.
      Ou alors, ils tourneront leur rage contre leur ancienne idole et dans quelques mois, si tout va bien, personne ne se souviendra avoir voté Sarkosy, une amnésie très salutaire: ils le verront comme le fossoyeurs de la droite républicaine.
      Certains attendent depuis des mois en aiguisant leur "croc de boucher".
      En attendant certains trolls désespérés, vomissent leur haine comme une catharsis ici, trop lâches de toute façon pour faire autre chose,et en plus cela leur fait du mal.
      Nous ça nous fait marrer un peu.
      Ou on se dit que ce n'est pas possible d'être aussi bête mais si , c'est possible....
      faut être tolérant avec les imbéciles...

      PS: vous vouliez dire nazillonne ou nasillarde?
      C'est que cela ne veut rien dire: des médias français qui utilisent une propagande qui parle du nez, la propagande n'est pas une personne, elle n'a donc pas de nez...

      Comment voulez-vous qu'on vous prenne au sérieux, franchement?

      Supprimer
    2. Qui es-tu pour légitimer ou pas les élus par le peuple, tu te donnes beaucoup de pouvoir! pour un petit mec que tu es, il y a que les larves qui sont arrogantes.
      Casse toi, rigolo, les mafieux, c'est qui en ce moment, qui traine avec du sang afghan sur les mains en ce moment, c'est pas ton copain! et puis de se tu penses on s'en fout complètement

      Supprimer
    3. "L'élection de Hollande serait une déclaration de guerre."
      Un troll idiot ! Qui déclare la guerre à qui ? Plus stupide que ton maître !

      Supprimer
    4. guerini est candidat ?

      Supprimer
    5. Bonjour cher ami 6h30.
      Vous dites"Si ce protecteur des guerini et autre mafieu et élu, il est hors de question que je lui reconnaisse la moindre légitimité". Sachez que vous n'êtes pas le premier à sous entendre cela. Ce que je trouve problématique de mon point de vue qui n'engage que moi, c'est que finalement vous ne voulez pas d'un "protecteur de mafieux"(selon vos dires, perso je sais même qui est ce Guerini alors je vais pas contester) parceque finalement ce vous préférez, c'est "le parrain lui-même".

      Entre protéger un criminel et être soi-même le criminel en question qu'est ce qui est le plus grave? J'avoues qu'entre les deux mon coeur balance :) c'est vrai quoi, au jeu du "tous pourri qui gagne à votre avis"? Bon ceci étant réglé, un autre petit détail me chiffonne un peu. Cette question de reconnaissance de légitimité et donc de guerre et tout çà ...Je peux me tromper mais je crois comprendre que selon votre définition de la démocratie (car il parait que la france en serait une figurez-vous malgré tous vos efforts pour que ce ne soit plus le cas, vous et votre maîîîtreeuu)
      Vous ne légitimeriez que la personne pour qui vous votez vous-même. et que dans votre monde , toute personne qui vote autremment vous déclare la guerre...voilà...alors là par contre vous, vous ne vivez pas en démocratie. Vous vivez dans une dictature, la votre(j'espère que cette nouvelle ne vous prend pas par surprise). Et pour conclure sur une note plus gaie car je n'aime pas gâcher les illusions fussent-elles celles d'un abruti sachez que la psychologie à fait d'énorme progrès et pourra très certainement vous apporter des éclairages salutaires sur cette haine viscérale que vous ressentez à l'égard de ce qui est différent...sinon une bonne corde une bonne poutre et hop:)
      Bien à vous et gros bisou.

      Supprimer
    6. "comme le pire homme politique"

      ==> cet individu n'est pas un homme politique ; tout juste un avocaillon d'affaires, un bateleur de foire, un imposteur, un malfrat de la politique ! Il a voulu jouer au plus malin : il a perdu ! Sauf coup pendable, coup bas, coup foireux, coup d'Etat !!

      Supprimer
  12. Pour mémoire:
    résumé de Karachi et Bettencourt (la dépèche.fr)
    Que sait-on à ce jour du rôle que l'actuel président de la République aurait joué dans ces deux affaires ?

    Dans l'affaire Bettencourt

    En 2007, Éric Woerth était trésorier de l'UMP et de la campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle. Il a rendu visite à l'héritière de L'Oréal Liliane Bettencourt. L'ancienne comptable de la milliardaire affirme que le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre lui a demandé 150 000 EUR en liquide pour les remettre à Éric Woerth.

    Cette somme est très largement supérieure aux dons autorisés dans le cadre d'une campagne électorale. En outre, selon des expertises médicales, Liliane Bettencourt souffrait déjà de démence mixte et de la maladie d'Alzheimer en 2007. Le détail des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy devrait faire l'objet d'un examen par les juges d'instruction.

    En août 2011, la juge Isabelle Prévost-Desprez a déclaré qu'un témoin avait vu Nicolas Sarkozy se faire remettre de l'argent chez Liliane Bettencourt, mais elle a été démentie par le témoin en question, ex-infirmière de la milliardaire. L'Élysée a toujours indiqué que Nicolas Sarkozy ne s'était rendu à aucun rendez-vous privé chez les Bettencourt.

    Début avril 2012, L'Express a affirmé que la mention "À 12 heures Pour Monsieur Nicolas S. Pour information" figurait sur l'agenda de la milliardaire à la date du 24 février 2007.

    Cette période coïncide avec le retrait de fortes sommes d'argent -deux fois 400 000 EUR- sur des comptes détenus en Suisse par la famille Bettencourt.



    Dans l'affaire Karachi

    L'affaire Karachi concerne quant à elle le financement de la campagne présidentielle d'Édouard Balladur, en 1995. Celle-ci aurait pu bénéficier de rétrocommissions liées à la vente de sous-marins au Pakistan. L'arrêt du versement de ces rétrocommissions par Jacques Chirac, après son élection, pourrait être à l'origine d'un attentat qui a coûté la vie à 11 Français travaillant au Pakistan.

    Un société offshore, basée au Luxembourg et baptisée Heine, a été utilisée pour verser des commissions à des intermédiaires intervenus dans la vente.

    Proche d'Édouard Balladur, Nicolas Sarkozy était ministre du Budget à l'époque du contrat avec le Pakistan. Selon un haut-fonctionnaire interrogé par le juge Renaud Van Ruymbeke, il a donné son aval à la création de Heine. Toutefois, verser des commissions n'était pas une pratique illégale à l'époque, même si la moralité de la chose est discutable.

    Nicolas Sarkozy était également porte-parole d'Édouard Balladur pendant sa campagne présidentielle de 1995.


    On avance très vite dans Karachi avec la nomination d'un juge financier à Genève le Juge Schmidt
    Affaires à suivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rien à voir mais coucou et bisous à Noum en passant

      Supprimer
    2. hello et bisou aussi (mais un gentil celui là :))

      Supprimer
    3. Bonjour ,

      J'ai lu le livre d'Antoine Peilllon ,Ces 600 milliards qui manquent à la France et voici ce qui est écrit à la page 57
      "Je vais vous expliquer la mission de la sous direction K et de K5 en matière d'évasion fiscale:protéger le premier cercle des fraudeurs ,quand ceux ci soutiennent ,par cotisation en espèces ou par influence ,le parti de ceux qui sont au pouvoir ...."
      La personne qui parle travaille à la DCRI et les directions K et K5 font parties de ce service.justement depuis quelques temps la DCRI fait un ménage de printemps et efface tous les documents compromettant pour le pouvoir qui va espérons le bientôt partir.Ces documents ne seront pas accessibles au juges chargés d'instruire ces affaires.


      On a faire à une véritable mafia à la tête de ce pays !!!!!

      Supprimer
  13. Ha, ça sent la fin !
    Juan tu vas pouvoir te reposer !

    RépondreSupprimer
  14. Quand j'ai entendu parler de la réunion Tupperware de Carla, je me suis dit "Ben s'il faut convaincre même les bourgeoises du 16e de voter Sarko, il est mal barré"

    Quand j'ai entendu cette histoire de Mexique, je me suis dit "ils n'ont pas compris à l'UMP qu'ils annoncent à tout le monde qu'au Mexique, on est déjà passé à l'après-Sarkozy"?


    Comme la majorité de mes concitoyens, je compte les jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voici un "décompteur" automatique

      http://free.timeanddate.com/countdown/i2qapqk5/n195/cf12/cm0/cu4/ct0/cs0/ca0/co1/cr0/ss0/caca5ada5/cpc000/pct/tcfff/fs80/szw320/szh135/tatFin%20du%20mandat%20de%20N.%20Sarkozy/taca5ada5/tptTime%20since%20Event%20started%20in/tpc000/iso2012-05-06T20:00:00

      Supprimer
  15. Allez Sarkozy ensemble on va gagner courage!!

    RépondreSupprimer
  16. http://toutsaufhollande.net/accueil

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (5) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (3) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (9) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (392) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (283) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (417) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (388) Julie Gayet (6) Juppé (36) justic (1) justice (433) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Macron (1) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (502) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (20) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1667) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2381) Sarkozy (3692) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (700) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (136) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (964)