Sarkozy: le "couillon" des mères de famille

Les images étaient terribles. Des mineurs refoulés par des CRS également casqués, à coups de gaz lacrymogène, et un candidat Sarkozy, un peu plus tard en visite, qui traite un journaliste de couillon.

Le plus triste, ou le plus irresponsable, fut la proposition du jour, étendre le congé sans solde permis aux mères de famille jusqu'au 18 ans de leurs enfants.

Sarkozy serait-il le « couillon » des mères de famille ?

Florange s'invite au QG
Il planait. Les sondages montraient enfin que les courbes se croisaient. Un pur bonheur, un truc immense, attendu depuis des lustres. Et Dominique de Villepin annonçait son retrait, faute de parrainages. Sarkozy allait gagner.

Le Monarque avait donc cru bon d'inviter les représentants des salariés d'Arcelor-Mittal lundi à l'Elysée. Notez la nuance: Sarkozy voulait les recevoir en tant que président, à l'abri du Palais. Qu'importe, quelques 200 salariés sont arrivés en bus dès ce jeudi matin... au QG de campagne dans le XVème arrondissement de Paris. Le « candidat du peuple » dut s'éclipser rapidement, vers 11h30. Il allait justement visiter une fonderie, à Suippes dans la Marne. Il ne voulait pas recevoir ceux de Florange en l'état.

« Je recevrai les salariés, tous les représentants des salariés en tant que président de la République, lundi » expliqua-t-il, encadré par deux gardes du corps qui jetaient des regards inquiets aux alentours. Il souriait presque, était-ce de la provocation ? Il ajouta qu'on « ne les oublie pas. Il y a 17 millions (d'euros) d'investissements qui viennent d'être décidés. » C'était ... faux. Nicolas Sarkozy croyait sans doute qu'on avait oublié le démenti d'Arcelor Mittal, il y a 15 jours.

On dépêcha donc 5 camionnettes de CRS. A peine descendus du bus, les manifestants furent refoulés à coups de matraque et de gaz lacrymogène. Il fallait voir et écouter leur rage. « La colère des uns et le mépris de l'autre », titrait notre confrère Dedalus. «On ne peut pas gazer les sidérurgistes le jeudi et les inviter à l'Elysée le lundi suivant » condamna la députée dépitée Aurélie Filippetti.

« L'accueil a été très très dur, ils nous ont rentrés dedans, ils nous ont gazé tout de suite » témoigna un représentant de la CFDT, les yeux rougis. « C'est honteux ! On veut juste travailler ! Quand être que ce Monsieur va commencer à bouger son cul pour sauver des emplois en France !! »

« On est venu pour lui expliquer la situation ! » lança Edouard Martin, autre représentant des salariés de Florange, régulièrement interviewé par les médias sur la crise du site Arcelor-Mittal. « Quatre semaines qu'on est en grève sans jamais agresser personne ! Et l'autre, il envoie les CRS, avec des lacrymogènes ! Voilà le candidat du peuple ! Voilà ! »

Ces images étaient terribles, humiliantes pour le candidat du peuple. Mais elles n'étaient pas les seule ni les dernières.

Sarkozy et le « couillon »
Quelques instants plus tard, Sarkozy voulut s'amuser de la prétendue fébrilité de son rival François Hollande: « Dites-moi, j'ai l'impression qu'il y a des candidats qui s'énervent, il ne doit pas faire bon pour tout le monde » Il avait déjà usé de la formule la veille sur Europe1.

Il visitait une fonderie, et boum, le voici qu'il s'agace, qu'il provoque, qu'il prend à témoin les journalistes, nombreux, qui l'accompagnaient, en évoquant les incidents du matin devant son QG: «  Ce n'était pas des ouvriers, c'était un petit nombre de syndicalistes. Les syndicats doivent défendre les intérêts des salariés, pas faire de la politique [...] Que la CGT ne pense pas qu'elle a un rôle politique à jouer dans cette campagne, ça ne lui va pas, ce n'est pas bien. Que les syndicalistes défendent les syndiqués et ne fassent pas de politique et la CGT se portera mieux [...]. Je dis aux vrais salariés de Florange, ceux qui travaillent, que je suis à leur disposition.».

Les vrais salariés ? Y-aurait-il des faux salariés ? Sarkozy dénonça une « petite manoeuvre des syndicats ». C'était triste. On le croyait présidentiel.

Puis, interrogé par un jeune journaliste sur l'effet des gaz lacrymogènes du matin devant son QG, Nicolas Sarkozy dérapa:

« Qu'est-ce que ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites ? ». 

Et d'ajouter, en partant: « couillon, va ! » Cet homme prétendait être président de la « 5ème économie du monde » depuis bientôt 5 ans. L'image était terrifiante. Après le « casse-toi pov'con » que Nicolas Sarkozy disait regretter d'avoir prononcé au Salon de l'Agriculture en 2008, voici le « couillon, va ! ».

Il a appris. Vraiment ?

La proposition du jour
Nicolas Sarkozy aurait pu préciser, enfin, son programme. Non, ce jour-là, il ne voulait toujours livrer l'intégralité de ses propositions. Il avait réitéré son idée de taxer Google, qui s'est installé en ... Irlande. La proposition était drôle, pour un candidat qui se voulait crédible.

Il n'avait qu'une idée, une idée par jour. En l'occurrence, étendre la possibilité du congé parental jusqu'à l'âge de 18 ans: « En fonction de l'évolution des familles, de leurs problèmes, divorce, séparation, maladie, accidents professionnels, ce droit aux trois ans, au lieu d'être concentré sur les trois premières années, essayons de voir si ce n'est pas plus intéressant de le répartir sur l'ensemble de la jeunesse et de l'adolescence ».

Il était curieux qu'il parle de congé parental en visitant une fonderie, mais passons. L'homme avait peu d'idées, et il avait besoin, ce jour-là, de sortir une cartouche pour distraire l'attention des dérapages du matin.

Le congé parental est cette faculté de prendre un congé sans solde jusqu'au 3 ans d'un enfant du foyer, l'employeur devant garantir le poste pendant cette absence. Sarkozy proposait donc de prolonger ce congé sans solde jusqu'au 18 ans de l'enfant...

Fantastique... Quel cadeau gratuit ... et irresponsable. On imaginait l'employeur, 18 ans plus tard, « récupérant » une salariée partie en congé parental version Sarkozy.

En 2009, Nicolas Sarkozy avait une idée totalement inverse, raccourcir le congé parental. Il s'agissait de« faciliter le retour des femmes vers l'emploi ». Mais en 5 ans, Sarkozy avait souvent changé d'avis.


31 commentaires:

  1. mon dieu c'est le représentant du peuple mais il est bête celui la
    nous ne sommes pas fière d'avoir ce président
    magali

    RépondreSupprimer
  2. boudeficelle16 mars 2012 06:19

    de mieux en mieux ...l infamant personnage a encore frappé ,quelle culture il dégage ,quel exemple pour les jeunes .et chaque jour une idiotie de plus .Qui peut se permettre de prendre congé 3 ans?à neuilly city peut être
    honte à lui et honte pour nous ,le monde entier nous regarde ,les quolibets tombent de partout
    vite vite que ça finisse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Plus que 6 semaines. En dépit des effort d'I-flop, comme disait Claude Villers, maison Parisot & Co., si je ne m'abuse, Sarkozy et bel et bien cuit!

      Supprimer
    2. Désolé, je voulais écrire "efforts" et "est", mais je ne sais pas comment corriger....

      Supprimer
  3. Il est vraiment FOU, mais je comprend, Eva Joly va demander enquête alors là il va déraper notre petit agité, enfin il devra répondre de ses actes à karachi et en libye avec ses amis copé et hortefeux le fun commence bientôt pour nous, elle va probablement attendre qu'il soit juste candidat pour faire sa démarche. solange

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a d'autres juges d'instruction qui pourraient s'intéresser aux affaires. Cependant, si un beau jour il s'avère que l'élection en 2007 du sus-mentionne était illégitime pour raison de financement de campagne illégal, il aura terminé son mandat. L'on aurait dû s'y intéresser plus tôt.

      Supprimer
  4. 55 ans au compteur, nulle en politique ( mais je suis), et je me demande tous les jours pourquoi personne ne relève qu'il N'A PAS DE PROGRAMME...ni les journaleux, ni personne..il brasse du vent, c'est tout.. j'ose espérer que les français ne seront pas assez bêtes pour lui donner quitus pour 5 ans de plus..je n'ai jamais de ma vie eu aussi honte de voir la France représenté par ce bouffon..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'a pas de programme dites-vous ! Heureusement, car le programme d'un FOU ne peut contenir que des FOLIES ! Mais il y a pire : des millions d'électeurs qui vont choisir un FOU !

      Supprimer
  5. Les français sont des veaux en or !

    RépondreSupprimer
  6. J'aime beaucoup votre plume, monsieur ! Je vous lis depuis pas mal de temps déjà et je tenais à vous le dire.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  7. A part que les sidérurgistes ne sont pas des mineurs , mais on a compris !

    RépondreSupprimer
  8. quelle honte, nous traiter ainsi , il oublie que nos impôts lui servent a nourrir en partie ses enfants, qui eux n ont pas faim , puisque leurs père , nous affame, nous réduit pire que rien , j espère de tout cœur qu il va connaitre la décadence comme il le fait avec nous , mais qu il soit en bonne santé, pour qu il se souvienne bien de ce qu il nous a fait

    RépondreSupprimer
  9. edouard martin a été magnifique hier devant les crs et les lacrymo,il m'a beaucoup émue,j'ai pensé que c'était un coup terrible pour sarkozy et donc j'ai voulu revoir le soir ce beau moment vu en direct sur itv l'après midi:oh stupeur!aucun journal parmi ceux regardés par la suite ne reprendra ce beau moment !information tronquée,manipulée...

    RépondreSupprimer
  10. Mais ma "pauvre" Laurence", on sait bien que les journalistes à la télévision ne sont pas courageux. C'est bien pour cela que je ne la regarde plus du tout. Ils sont tous aux ordres de "notre" monarque!

    RépondreSupprimer
  11. Quel pathétique,pitoyable et triste pantin, dont le principal talent et de faire croire qu'il en a et pour cela il n'échappe à aucun mensonge, aucune duperie, tel un camelot grossier et suffisament stupide pour essayer de rouler 2 fois la meme personne.Pousser le mépris et le cynisme à un tel niveau reléve du pathologique!

    RépondreSupprimer
  12. Jacques MICHEL16 mars 2012 11:54

    Je crois malheureusement que le "pantin" va être réélu....Tout simplement parce qu'en face de lui il a le plus mauvais adversaire qu'on pouvait lui opposer.........Hier soir, Hollande a été égal à lui-même, c'est à dire archi-nul.........Hier soir, tous ses défauts sont apparus en pleine lumière, totalement inexpérimenté, hésitant, etc. N'oublions pas qu'il n'a jamais été ministre, malgré toutes les occasions qui ont pu se présenter,il doit bien avoir une raison à cela non ? Nous n'avons pas fini de payer l'erreur des primaires, c'est Ségolène Royal qu'il fallait choisir. Elle avait l'expérience d'une présidentielle. En 2007, elle a obtenu 17 millions de voix, malgré les "gentillesses" de ses "camarades"...........Que je sache, elle a débuté en politique à l'Elysée auprès de François Mitterrand et de Jacques Attali. Pour faire ses classes, il y a pire non ? D'ailleurs, tout le monde, y compris ses adversaires politiques reconnaissait que François Mitterrand savait choisir ses collaborateurs. Si Ségolène était aussi nulle, l'aurait-il prise auprès de lui ? Le procès en "chruchitude" cela suffit !! Le maillon faible, c'est plutôt son ex-compagnon !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas le même avis. Et pourtant SR avait ma préférence.
      Je l'ai trouvé madré, calme et précis.
      Homme normal gardant son calme devant un Copé apocalyptique et caricatural.
      Attendons le Hollande / Sarkozy pour tirer des conclusions !
      C'est Sarkozy qu'il faudra empêcher de parler frénétiquement,
      Pour ce Copé là il fallait garder ses munitions : mauvaise cible.

      Ces gens me font vomir !
      jpd83

      Supprimer
    2. Hollande archi-nul hier soir? C'est un point de vue!
      Hésitant, sûrement pas et l'expérience vient en pratiquant comme chacun sait. Comment avez vous trouvé copé qui s'en est pris 2 bien frappées par son adversaire? En boxe, çà s'appelle un tapis.
      Ne vous inquiétez pas pour hollande, il a largement le niveau d'un président et sera même le "fer de lance" d'une justice sociale européenne, s'il est élu.
      Je pense même qu'il sera apprécié (la france et les français avec) bien au delà de nos frontières.
      Donnons lui le pouvoir. Ce n'est même pas un risque en comparaison du naimpérial!
      Hollande a aussi débuté avec mitterand..
      Quant à ségo, elle a fait de grosses erreurs dans sa campagne. La ferveur humaniste ne peut pas tout renverser en politique. Elle sera présente dans le gouv d'hollande, elle n'est pas finie!
      Hollande me semble bien au dessus de ségo, à tous niveaux..

      Supprimer
    3. Parfaitement résumé!

      Supprimer
  13. je suis tout à fait d accord avec les commentaires précédents : SARKOZY est complètement odieux : il est grossier, menteur, cherche à faire peur s'il n'est pas élu. J'espère bien que les français ne le rééliront pas ! 5 ans avec un fou démoniaque ça suffit et je doit ajouter qu'il y a 5 ans je n'avais pas voté pour lui, heureusement je ne me le pardonnerai pas. J'espère qu'il ne passera même pas le premier tour : qu'il se rende compte qu'il est vraiment détesté.

    RépondreSupprimer
  14. "Le congé parental est cette faculté de prendre un congé sans solde jusqu'au 3 ans d'un enfant du foyer, l'employeur devant garantir le poste pendant cette absence. Sarkozy proposait donc de prolonger ce congé sans solde jusqu'au 18 ans de l'enfant...

    Fantastique... Quel cadeau gratuit ... et irresponsable. On imaginait l'employeur, 18 ans plus tard, « récupérant » une salariée partie en congé parental version Sarkozy."

    Il faut expliciter sans mauvaise foi ce qu'il a dit, il est envisagé la possibilité de morceler le congé parental pour le prendre en plusieurs fois jusqu'au 18 ans de l'enfant. Et non pas glandouiller à la maison durant 18 années par ailleurs et en vertu de dispositions anti-discrimination, le congé parental est également ouvert au père.

    RépondreSupprimer
  15. « Qu'est-ce que ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites ? ».

    Cela a déjà été dit ou à peu près similaire, deux siècles auparavant par un autre nombril !

    http://desaix.unblog.fr/2007/09/30/bolchoi-stakhov-une-bataille-victorieuse/

    Et celui là est toujours présent dans l'esprit des français, dont certains lui font un culte de grand homme, celui là n'était pas Hongrois mais Corse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sarko a voulu rattraper ce "Qu'est-ce que ce que vous voulez que j'ai à foutre de ce que vous me dites ? » et a traité sympathiquement le jeune de "couillon". Le "vrai" sarko, naturel, c'est la 1ere phrase (La culture "mafia-gang":"qui tu es, jeune connard, pour me parler sur ce ton, tu sais qui je suis? Tu veux que j'la pète ta gueule?!), le sarko "façade", l'image qu'il veut nous montrer, c'est la deuxième expression, "couillon", france profonde, autoritaire mais humaine et compréhensive.
      Perso, aucune des 2 ne me convient!

      Supprimer
  16. En parlant de mère de famille, je suis prète à parier qu'une photo de la dauphine Giulia (qui n'a rien demandé la pauvre) va se retrouver en une des journaux, votez pour mon papounet.... Beurk.

    RépondreSupprimer
  17. Jacques michel, ne dit pas que hollande a été nul car c'est ultra faut !
    Il n'a pas été hésitant mais par moments agacé par le comportement incalifiable de monsieur copé qui parlait tel une kalachnikov pensant de cette façon se faire mieux entendre par les français.
    Mais sont objectif était bien autre , c'était celui d'embrouiller les français et de monopoliser la parole.
    Hollande lui a tenté de conserver son calme et de répondre mais faut avoué qu'avec un tel clown en face qui ne cesse de s'agiter dans tout les sens sans même que hollande n'est finit de répondre c'est pas chose facile.

    Même comme ça hollande l'a calmé a plusieurs reprises . Mdr!!!!
    Et hollande n'a pas d'expérience alors imaginez le avec une expérience présidentiel.
    Si l'expérience consiste a allez traîter un journaliste de "couillon va " et bien ça ne lui sert plus a rien.

    Mais perso je me serait amusé avec ce petit monsieur copé et vu qu'il a voulu joué le malin et tromper tout les français avec le nucléaire je lui aurait posé une simple question.

    " Monsieur copé, je vais vous demandez de me répondre par oui ou par non , ête vous prêt a mettre la vie de millions de français et même d'européens en danger pour une centaine d'emploi d' hoffenheim qui en réalité subiront a reclassement car il y aura forcement dans le secteur nucléaire des départs en retraite sur les 400 000 mille emploi du secteur . Oui ou non ? " c'est ça la vrai question alors répondez!

    Et la il aurait fait moins le malin !

    Bref copé a été pitoyable comme si hollande allait en 5 ans fermé la moitié du parce nucléaire français.
    Mais je comprend tout a fait monsieur copé qui lui serait bien mis a l'abrit de la radioactivité et qui a mon avis ne vivrait même plus en france .

    RépondreSupprimer
  18. c'est vrai que copé c'est bien fait rabattre le caquet par m.hollande , non mais il croit quoi lui avec un bilan aussi calamiteux de faire son "kéké" pfff bravo hollande c'est vous le meilleur ..

    RépondreSupprimer
  19. Sarkozy n'aime pas les salauds de pauvres tous des assistés, il n'aime pas ces salauds d'ouvriers qui revendiquent un travail, il n'aime pas ces salauds de syndicalistes qui ne font que de la politique. Heureusement, il aime un salaud de président qui ne tient pas ses promesses et mène une politique d'extrême droite.

    RépondreSupprimer
  20. Nouvel obs :

    Pervers narcissiques : 20 pistes pour les reconnaître

    1. Il ou elle vampirise l'énergie de l'autre : l'expression "se faire bouffer" prend tout son sens.

    2. Il ou elle est dénué(e) d'empathie, fait preuve de froideur émotionnelle.

    3. Il ou elle souffre d'insatisfaction chronique, il y a toujours une bonne raison pour que ça n'aille pas.

    4. Il ou elle use de dénigrement insidieux, sous couvert d'humour au début, puis de plus en plus directement.

    5. Il ou elle est indifférent aux désirs de l'autre.

    6. Il ou elle s'inscrit dans une stratégie d'isolement de sa proie.

    7. Il ou elle fait preuve d'égocentrisme forcené.

    8. Il ou elle vous fait culpabiliser.

    9. Il ou elle est incapable de se remettre en cause ou de demander pardon (sauf par stratégie).

    10. Il ou elle s'inscrit dans un déni de réalité.

    11. Il ou elle joue un double jeu : le pervers narcissique se montre charmant, séducteur, brillant - voire altruiste - pour la vitrine ; tyrannique, sombre et destructeur en privé.

    12. Il ou elle est obsédé(e) par l'image sociale.

    13. Il ou elle manie redoutablement la rhétorique : le dialogue pour dépasser le conflit tourne à vide.

    14. Il ou elle alterne le chaud et le froid, maîtrise l'art de savoir jusqu'où aller trop loin.

    15. Il ou elle est psychorigide.

    16. Il ou elle souffre d'anxiété profonde, ne supporte par le bien-être de son partenaire.

    17. Il ou elle ressent le besoin compulsif de gâcher toute joie autour de lui.

    18. Il ou elle inverse les rôles et se fait passer pour la victime.

    19. Il ou elle use d'injonctions paradoxales et contradictoires : la cible perd ses repères, son esprit devient confus, même quand il est des plus brillants. Paul-Claude Racamier, inventeur de la notion de pervers narcissique, parle d'un véritable "détournement de l'intelligence".

    20. Il ou elle éprouve un soulagement morbide quand l'autre est au plus bas.


    Une petite idée ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bouducon !!!! je vois le truc : il prend son congé parental le 5 mai (il est encore président) et revient dans 5-10 ou 15 ans, reprendre sa place sans qu'on ait eu besoin de voter pour lui. C'est pas beau ça !

      Il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que je parler et ne laisser aucun doute à ce sujet (A de Rivarol)

      Supprimer
  21. je suis très contente que quelqu'un d'autre que moi ait pensé au pervers narcissique,car je le pense depuis fort longtemps...

    RépondreSupprimer
  22. Vivement le 6 mai 2012, que Hollande soit hors course !! et que notre président puisse continuer sont travail sereinement.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (5) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (2) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (9) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (390) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (281) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (417) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (386) Julie Gayet (6) Juppé (35) justic (1) justice (432) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Macron (1) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (500) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (20) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1667) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2379) Sarkozy (3688) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (699) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (135) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (964)