Sarkozy fait le VRP du nucléaire en Asie.

Depuis mercredi, Nicolas Sarkozy est en déplacement en Chine. Il s'éloignait ainsi du tumulte franco-UMP. En France, la droite classique est en émoi. Le spectre d'une déroute annoncée en 2012 stresse les plus coriaces. A Pékin, le Monarque fut reçu par le président de la plus grande dictature du monde. Pas question de parler droits de l'homme. Mais la Chine ose désapprouver l'intervention occidentale en Libye. Pas rancunier, Sarkozy voulait surtout conforter le sort de la filière nucléaire française, à quelques heures d'une visite expresse ... au Japon voisin.

Le rebond ou le big bang
Le désaccord stratégique au sommet de l'UMP est donc majeur. Pour ou contre le débat sur l'Islam - pardon - la laïcité ? Surenchère sécuritaire ou agenda social et économique ? Rapprochement sémantique puis politique avec le FN ou rassemblement de la droite plurielle ? Les questions sont nombreuses, et clivent le camp présidentiel. Certains font semblant, aujourd'hui, de découvrir que nombre de digues ont sauté. La Sarkofrance ne s'est pas berlusconisée en quelques jours.  Mercredi, les représentants des 6 grandes religions de France, rassemblées au sein de la Conférence des responsables de culte en France (juif, musulman, catholique, protestant, bouddhiste et orthodoxes), ont désapprouvé, dans une tribune, l'organisation du débat sur la laïcité par l'UMP. Le coup est symbolique mais rude pour un Monarque qui ne cesse de faire ostensiblement le signe de croix quand il visite une église.

Il paraît que l'après-Sarkozy a commencé. C'est sans doute vrai. Les lionceaux quinquagénaires Copé et Fillon se disputent déjà le territoire du Monarque. Mais ce dernier bouge encore. Il lui reste treize mois de campagne. Depuis plus d'un an déjà, le candidat Sarkozy a dynamité son propre camp, rétréci l'UMP à une caricature bourgeoise et raciste. Olivier Ferrand, de Terra Nova, rappelait mercredi, comme d'autres, combien Nicolas Sarkozy a choisi de mettre « en œuvre une rupture anti-humaniste », par le biais de stigmatisations répétées.

Près de 10 ans après sa création, on s'interroge désormais sur les chances de survie politique de l'UMP. Cette évolution est d'autant plus étonnante que Nicolas Sarkozy, tout au long des 4 premières années de son mandat a pu tour à tour jouer de tous les registres : libéral en 2007, interventionniste en 2008, sécuritaire depuis 2009, monarchique tout le temps.

Il est pourtant fort probable que d'ici quelques mois, quand les principaux candidats de l'opposition seront connus (socialiste, écologiste, centriste, etc), le Monarque change de posture. Les candidatures écolo et socialiste, si elles apparaissent suffisamment centristes, bloqueront ou, à défaut, gêneront les velléités des Borloo, Bayrou, Villepin et autres Morin. Le Monarque aura alors le temps d'agréger d'autres arguments plus sociaux-centristes à son porte-feuille de promesses.

Libye contre droits de l'homme
Pour l'heure, il a filé en Chine. Et vendredi, il sera le premier chef d'Etat étranger à se rendre au Japon depuis le tremblement de terre du 11 mars dernier. Ce déplacement chinois était prévu de longue date, mais son agenda a été modifié par l'actualité.

On avait fini par oublier que le Monarque présidait l'organisation des G20 et G8 cette année. Depuis novembre dernier, les résultats ont été minces. Il reste à peine six semaines, avant la tenue du G8 français à Deauville, les 26 et 27 mai prochain. Pour cette visite, Sarkozy ouvrira, ce jeudi à Nankin, un séminaire des ministres des finances du G20 sur la réforme du système monétaire international, « autrement dit de l'ensemble des mécanismes et des institutions qui visent à organiser et à réguler les échanges monétaires internationaux, ainsi que l'organisation des régimes de change. » La veille, il rencontrait son homologue chinois Hu Jintao, accueilli en France en grandes pompes et multiples courbettes en novembre dernier. Ils ne parlèrent pas droits de l'homme ni démocratie. Hu Jintao avait parfaitement lu la grande et belle déclaration franco-britannique de lundi dernier, qui se concluait par cette maxime bien légitime de Tripoli à Pékin : « Comme tout autre peuple, il a le droit de choisir librement ceux qui le dirigeront. »

La Libye  s'est évidemment incrustée dans les débats. Au grand dam du président français, les médias officiels chinois relayèrent les critiques de leur autocrate local à l'encontre de l'intervention onusienne en Libye : « L'histoire a, à plusieurs reprises, prouvé que l'utilisation de la force n'était pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes, et qu'elle les rendait même plus compliqués » a déclaré Hu Jintao. « Le dialogue et d'autres moyens pacifiques sont les solutions les plus adéquates pour résoudre les problèmes. (...) Si l'action militaire engendre des catastrophes pour les civils et provoque une crise humanitaire, alors elle va à l'encontre de l'objectif initial de la résolution des Nations unies. (...) Nous avons remarqué que certains pays et organisations régionales avaient donné des propositions et suggestions pour essayer de résoudre la crise en Libye, et ils ne manquent pas d'idées constructives.»

Aussitôt, l'entourage du président français minimisa le désaccord. Il n'y aurait qu'une « nuance » entre les positions françaises et chinoises.

Nucléaire à vendre
A Pékin, Sarkozy voulait surtout vendre, encore et toujours, un peu de nucléaire français. Il paraît même que la catastrophe nucléaire de Fukushima fut l'un des « sujets prioritaires » du tête-à-tête entre Nicolas Sarkozy et Hu Jintao, au Grand Palais du peuple mercredi soir. L'un des diplomates présents à ce dîner de travail confirme : « Les deux présidents ont convenu qu’il était très important de garder son sang froid, tout en prenant compte des difficultés de Fukushima.» A l'Elysée, on veut toujours croire au futur atomique : « Fukushima n'invalide pas la pertinence du nucléaire civil » avait confié un conseiller présidentiel au Figaro.

La Chine est un (futur) gros client pour la filière française : 27 réacteurs sont en chantier pour porter la flotte atomique chinoise à 66 réacteurs d'ici 2020. Deux EPR sont en construction. Qu'importe si, à quelques centaines de kilomètres de là, le Japon découvre jour après jour les affres d'une catastrophe nucléaire grandeur nature. Nathalie Kosciusko-Morizet, la silencieuse ministre de l'Ecologie s'est inscrutée à la dernière minute dans le voyage. Elle a annulé une rencontre, à Paris, avec son homologue suisse.

Vendre du nucléaire quelques semaines après une catastrophe atomique ? Tout est possible avec notre Monarque.


5 commentaires:

  1. Je suis contrôleur en ultrasons et autres et en métallurgie des appareils du circuit primaire et circuit secondaire des centrales nucléaires depuis 1979,donc je connais très bien la politique de EDF et de Areva !! avant les arrêts de maintenance étaient d'environ 2 mois,les contrôles étaient plus sérieux,maintenant c'est a peine 15 jours le temps de changer le combustible nucléaire,pour faire démarrer la centrale le plus vite possible,les contrôles sont des simples sondages,on peux tomber sur des grands défauts comme rien trouver c'est un peu comme de jouer au loto et parfois les défauts qui sont a réparer on les met de côté pour plus tard avec des pressions sur les rapports des contrôles pour diminuer en db des défauts !! exemple: arrachements ,fissures etc .. etc ,pour trouver du personnel pour faire des travaux a prendre des doses ionisants,EDF et Areva on des contrats avec certaines entreprises qui vont chercher du personnel (dans notre milieu on dit qu'ils vont chercher de la viande fraîche)dans les Sociétés d'intérim ,j'ai fait des contrôles sur les graphites gaz modèle tchernobyl,PWR a eau pressurisée et cerise sur le gâteau Creys-Malville au sodium prototype Européen en cours de démantèlement,un fiasco total et les milliards de francs de cette époque dépensés,pour moi il faut sortir du nucléaire et vous verrez le prix pour démanteler ces centrales

    RépondreSupprimer
  2. ________________________


    ☮ La Nouvelle Économie. est la seule alternative plausible contre la montée de la tentation autoritaire due à l'appauvrissement du Peuple et à la baisse inexorable de son pouvoir d'achat et donc à son désarroi.

    Tout le monde crie Sarkozy Dégage mais quel est le projet économique de remplacement?

    ☮ La Nouvelle Économie. est la seule qui pallie à ce déficit d’Idées.

    La Participation est GRATUITE et Anonyme.

    Quel est ton Risque?

    Qu'a tu à Perdre?

    Quel est ton autre Option?

    Mais question essentielle ici est celle d'une assurance gratuite, contre un événement Économique et Financier potentiellement catastrophique.


    ☮ La Nouvelle Économie.

    ________________________

    RépondreSupprimer
  3. Il faut quand même avoir des "corones" grosse comme des melons pour en pleine crise nucléaire, fissures, fuites, et tout le toutim, oser en faire la promotion.

    je l'invites ce brave homme à aller carrément au japon en proposer à son homologue. là au moins ça aurait d'la gueule -- d'avoir des "corones" grosses comme pastèques.

    Y'Faut également avoir être sacrément déréglé du cortex pour convaincre ses homologues européens et Otanistes d'aller faire un voyage en lybie et du jours au lendemain leur faire le coup d'la panne d'essence et les laisser en plan sur le bord de la route - s'en retourner en france puis repartir en asie - en laissant la marmite bouillir sur le feu.

    les otanistes devraient imposer l'euthanasie - avant qu'on en arrive à un état nazi.

    RépondreSupprimer
  4. "Vendre du nucléaire quelques semaines après une catastrophe atomique ? Tout est possible avec notre Monarque"

    ==> et dire qu'on s'est fait dire qu'il était indécent de rappeler les dangers du nucléaire en pleine crise japonaise ...

    RépondreSupprimer
  5. Le petit homme semble très usé. Il ne sait plus où il en est tant les échecs de tout ce qu'il a crée sont cuissants.

    Sa pitoyable prestation en asie le démontre par le biais des "prestations" télévisées impitoyables. Aucune prestance, aucune envergure; on voit seulement un petit homme qui essaye de remplir un costume de président de la France ET DU MONDE qui, hélàs, sera toujours trop grand pour lui.

    Je déteste constater que tout ce que le petit homme a touché tourne au vinaigre, malgré les efforts des 3 pelés et 2 tondus qui le soutiennent parce qu'ils ne peuvent plus reculer après tant de servilité et de mensonges.

    Une seule chose POSITIVE attribuée au squatteur de l'Elysée : c'est la 1ère fois dans l'histoire politique récente de la France où l'on montre "sans complexes" les turpitudes, les inepties et les incohérences de ceux qui nous gouvernent.

    Désormais, les français sont au courant de tout ce que l'on cachait au sommet du pouvoir et cela va changer désormais beaucoup la donne.

    Ce gouvernement honteux devrait demissionner en groupe au plus vite.

    ILS NE SONT PAS BONS POUR LA fRANCE!

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.

CE QU'ILS ONT DIT

RUBRIQUES

1914-18 (1) 2017 (3) activite enfant (4) agence de notation (2) agriculture (15) alain soral (3) Alliot-Marie (94) Angela Merkel (4) annonce garde enfant (2) antisémitisme (4) asile (1) assurance maladie (3) austérité (12) Ayrault (108) Balkany (2) Barbier (2) Bedos (1) Bernard Tapie (6) Bertinotti (3) Besson (8) Bettencourt (2) bfm (2) bijoutier (1) blog (364) blogosphère (54) blogueurs (24) blogueuses (22) Borloo (82) Boutin (1) Bretagne (3) Brignoles (6) budget (8) Buisson (5) Cambadelis (1) canalplus (1) candidat (10) carla bruni (92) Cazeneuve (12) censure (53) Centrafrique (4) Cesar (2) Chirac (2) chroniques (387) chômage (157) cinema (1) Closer (2) commerce (2) contrat de travail (62) Copé (39) CopéGate (6) cotisations (4) coupdegueule (11) Crédit Lyonnais (1) culture (37) Cécilia (77) Darcos (71) Dati (233) dette (3) Dieudonné (10) dimanche (4) Droite (579) ducon (403) Duflot (9) Défense (92) délinquance (3) députés socialistes (4) ecologistes (4) Education (166) EELV (6) Eglise (2) election legislative (1) election municipale (3) entreprises (5) Environnement (198) Eric Besson (83) Eric Doligé (1) Error (2) espionnage (1) Europe (255) Fabius (11) Facebook (1) fachosphère (7) famille (3) Filippetti (4) Fillon (479) Finances (367) fiscalité (347) Florange (1) FN (5) France (483) Françafrique (121) François Hollande (276) front national (36) front populaire (2) frontaliers (1) Fukushima (1) Games of Thrones (1) garde d enfants (2) Gattaz (3) Gauche (263) gauchosphère (9) Gayet (1) Google (1) gouvernement (1157) grunen (1) grève (1) Guaino (2) Guerre (6) Guéant (71) Hamon (2) heures supplémentaires (71) Hidalgo (2) Hollande (415) Hortefeux (237) humour (100) identité nationale (155) immigration (310) impot (1) impots (2) impôts (1) incompétence (96) industrie (3) indépendance (99) infowar (8) Insécurité (167) international (483) inégalités (296) ipsos (1) Iran (1) Islam (2) Israel (1) IVG (1) juan (1) Juan Politic (384) Julie Gayet (6) Juppé (35) justic (1) justice (431) Kouchner (110) Lagarde (156) Le Foll (2) Le Pen (30) libre-échange (1) logement (3) Mamère (1) Mandela (2) manifestations (69) mariage gay (5) Marisol Touraine (6) Maroc (1) Marseille (1) Martinon (45) Maurice Lantourne (1) medecin (1) MEDEF (5) Melenchon (8) Merkel (1) Ministre (47) Montebourg (5) Morano (2) Morin (36) Moscovici (14) médias (429) Mélenchon (9) météo (1) nostalgie (1) Obama (3) ONU (1) OPA (1) Opinion (497) Pacte de responsabilité (3) Palestine (1) Parlement (103) Parti Socialiste (100) pauvreté (6) PCF (1) Pierre Estoup (1) plans (1) plein emploi (75) police (252) politique (1043) politique budgetaire (19) polémique (230) polémiques (57) Poutine (3) pouvoir d'achat (69) povcon (50) prison (26) prole (1) promess (1) promesses (1666) prostitution (1) Précarité (52) Président (519) Pécresse (47) qatar (1) racisme (1) Rajoy (1) reacosphère (3) religion (31) repentance (20) retraite (165) Rom (5) Royal (1) Russie (1) réac (2) récidive (40) réforme (5) régions (1) Santé (122) Sapin (11) sarkofrance (2371) Sarkozy (3679) securite sociale (5) service minimum (51) smic (1) solidarité (1) sondage (92) Standard and Poor's (1) Suisse (1) Surveillance (20) Syrie (5) Ségolène Royal (5) sénateur (2) Taubira (14) territoriale (1) theorie du genre (1) Thorez (1) tireur fou (2) Touraine (1) Transatlantic Trade and Investment Partnership (3) travail (4) TVA (1) UMP (698) vacarme (67) Vallaud-Belkacem (21) Valls (131) Valérie Trierweiler (4) vincent peillon (6) violence (118) voeux (1) Vrauche (1) wauquiez (6) Woerth (158) Xavier Bertrand (77) écologie (2) économie (184) élections (383) élections européennes (4) éthique (963)