15 août 2007

Revue de blogs: haro sur les menteurs

Le temps des vacances étant venu pour Sarkozy et son gouvernement, nombre de bloggeurs ont trouvé quelques vrais, gros ou petits mensonges de la Sarkofrance à dénoncer.
Et sans se concerter. Si elle était exhaustive (ce qu'elle n'est donc pas), cette revue pourraît être effrayante.

L'affaire libyenne (baptisée Libyangate sur ce blog) emporte évidemment le gros des commentaires (Intox2007, La France de Demain, La Pire Racaille, Benito Report, Résistons, La France qui se lève tard) et notamment chez Torapamavoa, très réactif sur le sujet.


Le très actif Dagrouik d'Intox2007 a pu aussi tacler le mensonge de Santini sur le taux de fonctionnaires, tout comme Julien de Sarkozy.saimal, et Guy Birenbaum déniche une autre cachotterie du même Santini..


Le bistrot politique de Nico trouve matière à comparer les prévisions mensongères de Woerth avec ceux de Breton sur la croissance française .


Le mensonge de Cécilia pour s'excuser d'un barbecue avec les Bush fait les choux gras de Birenbaum et Double Regard.


Eric Mainville de Crise Dans les Médias critique le titre mensonger de l'article du Monde sur les interpellations croissantes de sans papiers cet été.


Un mensonge "surmesure" est tombé sur Monputeaux.com : la mise en examen de Charles Ceccaldi-Raynaud, ex-suppléant de Sarkozy à l'Assemblée et ancien maire de Puteaux: cachottier, cet ancien maire ! (aidez Christophe Grebert, la famille Ceccaldi-Raynaud continue ses attaques judiciaires) .


Avant de prendre congés, Peuples.net s'est attaqué aux mensonges des franchises médicales.
Inventerre relate également la révélation du Canard Enchaîné sur "l'avion fantôme de Sarko", qui inspire une "citation sarkozyste du jour" à CC .

BRRR

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.